Elle relie Aïn Benian à la Pêcherie : La première navette maritime inaugurée

r

Elle relie Aïn Benian à la Pêcherie : La première navette maritime inaugurée

La première navette maritime dédiée aux voyageurs, reliant le port d’El Djamila (ex-La Madrague) à Aïn Benian au port de la Pêcherie à Alger, a été inaugurée hier. Une ligne qui sera étendue progressivement à d’autres ports et lieux d’accostage ainsi qu’au transport des marchandises.

Première du genre, une traversée du littoral algérois entre les ports d’El Djamila et la Pêcherie a été inaugurée hier, en présence du ministre des Transports, Amar Ghoul, du wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, et du Pdg de l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs, Ahcène Grairia. Longeant en mer les communes côtières de Aïn Bénian, Hammamet, Raïs Hamidou, Bologhine et Bab El Oued, le bateau offre une belle ballade maritime avant d’accoster au port de la Pêcherie.

Affrété auprès d’une compagnie italienne, mais battant pavillon national, le bateau Ischiamar III, un monocoque de 344 places et réparties en deux niveaux, devrait permettre une fluidité de la circulation routière. Les citoyens pourront ainsi se déplacer entre ces deux ports en moins de 50 minutes alors qu’il leur faudrait une traversée de 16 km par voie terrestre.

A cet effet, six navettes quotidiennes sont prévues dont trois le matin et trois autres l’après-midi. Le premier voyage aura lieu à 7h30 à partir de la Pêcherie et le dernier à 19h 30 du port d’El Djamila. Le déplacement à bord de cette embarcation est fixé à 50 dinars. Un tarif «accessible» au citoyen, selon le ministre. Notons que la gestion commerciale de cette liaison est dévolue à l’Entmv.

L’extension de cette ligne est prévue progressivement vers les ports et lieux d’accostage de Tamentfoust, Sablettes (Hussein Dey), Sidi Fredj et Bouharoun.
«Cette initiative va s’étendre vers les ports de Tipasa et Boumerdès puis vers les villes de Annaba et Oran. Elle touchera progressivement toutes les wilayas côtières à travers des lignes de grandes distances», précise Amar Ghoul.

D’ailleurs, poursuit-il, «nous œuvrons pour l’acquisition de 4 à 5 bateaux qui seront gérés par l’Entmv». Pour ce faire, une étude a été lancée et le cahier de charge devrait être élaboré suivant la spécificité des différents ports et lieux d’accostage.
Cet «acquis» devrait selon le ministre, développer le service public. Il annonce également une extension graduelle de ce mode de transport vers celui des marchandises et des véhicules.

source : journal soir d algerie

 

Article recommandé

  • Malgré la crise, les salaires des Algériens ont sensiblement augmenté l’an dernier à en croire20 Novembre 2016

  • Mode en image : Les tenues parfaites pour la morphologie en H :16 Avril 2018

  • Visite guidée gratuite du jardin el Hamma09 Septembre 2016

  • Comment Enlever Facilement le Sable sur la peau de bébé13 Juillet 2019

  • Bourek à la viande hachée et fromage au four18 Juin 2015

Commentaires


Laissez un commentaire