L'équipe du web magazine zeinelle.com vous souhaite une bonne fête de l'aid

Commenter

Algérie : l’usage du téléphone portable responsable de 79 accidents en 9 mois

f

Algérie : l’usage du téléphone portable responsable de 79 accidents en 9 mois

Selon un récent bilan de la Direction Générale de la sûreté nationale (DGSN), l’usage du téléphone portable est responsable de 79 accidents de la circulation de la période allant du 1er janvier au 30 septembre dernier.

L’hécatombe routière continue à faire des ravages en Algérie occasionnant, chaque année, des milliers de victimes. Si dans plusieurs accidents de la circulation, l’excès de vitesse et l’inconscience de certains chauffards sont évoqués, l’utilisation du téléphone portable au volant figure également parmi les fréquentes raisons. En effet, malgré un code de la route très rigoureux, de sévères sanctions pouvant aboutir jusqu’au retrait automatique du permis de conduire, ainsi que la vigilance des autorités quant à l’utilisation du téléphone portable au volant, plusieurs chauffeurs n’hésitent pas à recourir à ce moyen de communication qui devient vite une source de distraction « mortelle » en provoquant des accidents dramatiques.

Dans un communiqué publié aujourd’hui, la DGSN a tiré la sonnette d’alarme sur l’augmentation des accidents occasionnés par l’usage du téléphone portable au volant. Selon la DGSN, rien que durant la période allant du 1er janvier jusqu’au 30 septembre 2014, sur les 13 228 accidents enregistrés en milieu urbain, ayant occasionné 624 morts et 89 973 blessés, 79 sont provoqués par l’usage du téléphone portable au volant.

Se basant sur une étude analytique menée par sa direction de l’information et des relations publiques, la DGSN  a souligné la nécessité de sensibiliser les conducteurs au danger de l’usage du téléphone portable au volant, mettant l’accent sur l’impératif d’appliquer concrètement et sévèrement les sanctions en cas d’infraction, à savoir le versement d’une amende allant de 2000 à 4000 DA, assortie d’un retrait de permis pour une durée de trois mois. La même source a rappelé que les sanctions peuvent être plus sévères dans le cas d’accidents graves provoqués par l’utilisation du mobile au volant.

Source : algerie-focus.com

 

Article recommandé

  • Le plus jeune récitant du Coran au monde est algérien15 Juillet 2015

  • REVEILLON TIMIMOUN 2016 23 Décembre 2015

  • On a testé pour vous la crème nettoyante douceur de NIVEA (peaux sèches et sensibles):03 Janvier 2015

  • Lancement d’un nouveau site comparateur de smartphones08 Décembre 2016

  • Alger : Expo vente pour la Saint valentin 12 Février 2017

Commentaires


Laissez un commentaire