Commenter

Désormais en Algérie, les dealers de drogue tiennent boutique sur internet

s 

Désormais en Algérie, les dealers de drogue tiennent boutique sur internet

 

le réseau social le plus populaire dans le monde est-il en passe de devenir, en Algérie, un moyen incontournable pour les trafiquants de drogue pour dealer leur poison ? Cette question se pose avec acuité au regard du nombre important des dealers algériens qui ont décidé de tenir leur boutique sur internet ! 

Le phénomène est devenu une véritable tendance. Et un reportage diffusé, hier vendredi, sur la chaîne de télévision privée Ennahar TV illustre parfaitement l’ampleur inquiétante de ce marché virtuel des stupéfiants en Algérie.  Des dealers de drogue qui font tourner leur petite affaire grâce…à Facebook et en Algérie ! Qui l’eût cru ? Ce reportage d’Ennahar TV montre comment ces dealers créent des pages en utilisant des pseudonymes et proposent aux intéressés différents types de drogues.

Pour investiguer plus profondément, les journalistes ont envoyé une invitation sur Facebook à un dealer qui vend de l’ecstasy. Ce dernier a mordu à l’hameçon et a accepté l’invitation. Il est même allé jusqu’à révéler plus de détails sur son commerce en affirmant qu’il vendait l’ecstasy à 1600 Da le comprimé.  Et ce n’est pas les clients qui manquent d’après les aveux de ce dealer dont les affaires prospèrent sur les réseaux sociaux. Face à ces Facebookers dealers en liberté qui représentent un véritable danger, les parents devraient faire preuve de vigilance en surveillant de près les surfs sur le web de leurs enfants et en installant des logiciels de surveillance (contrôle parental).

Source : algerie-focus.com

Article recommandé