Commenter

Vol de véhicules dans la capitale, Des nouveaux modes opératoires diaboliques

g 
Vol de véhicules dans la capitale, Des nouveaux modes opératoires diaboliques

Le gang de voitures fait preuve d’“ingéniosité” : coût d’assurance, abus de confiance, fausse déclaration, etc. Sur les 37 399 affaires criminelles traitées l’année dernière par les services de la Sûreté de la wilaya d’Alger, 468 sont liées au vol et au trafic de véhicules. à la clôture de l’année 2014, pas moins de sept réseaux d’escroquerie ont été démantelés par les éléments de la Sûreté de la wilaya d’Alger.

Après avoir commis un forfait dans la capitale, ces réseaux activent à l’est du pays en s’adonnant au trafic de documents administratifs de voitures.

Les éléments de la Sûreté d’Alger ont mené, après extension de la compétence judiciaire, des investigations dans ces régions qui se sont soldées par la récupération du véhicule en entier ou “désossé”. Durant l’année qui vient de s’écouler, 246 véhicules ont été récupérés sur les 471 déclarations de vol déposées, soit plus de 50% de voitures qui ont été retrouvées. Cette situation chiffrée renseigne sur la “guerre tous azimuts” déclarée aux criminels d’une manière générale.

Lors d’un point de presse animé avant-hier au siège du service de wilaya de la sécurité publique, sis à Bab Ezzouar, le chef de la Sûreté de la wilaya d’Alger, Berrachdi Nourreddine, a expliqué que ses éléments ont mis à nu plusieurs modes opératoires machiavéliques liés au vol de véhicules. Les services de police ont arrêté l’année dernière 288 personnes “spécialisées” dans le vol de véhicules, dont 167 ont été écrouées. En fait, les malfrats redoublent d’imagination.

Le premier procédé dévoilé est lié au vol par le “coût d’assurance”. Le “développeur” de cette recette diabolique fait voler sa voiture. Il doit dissimuler, avec complicité, sa voiture de la circulation. La prétendue “victime” ferait évidemment une déclaration de vol au niveau des services de police, pour pouvoir ensuite instruire un dossier de remboursement du véhicule “volé” auprès de son assureur. Cette arnaque est beaucoup plus constatée à l’approche de l’expiration des contrats d’assurance dit “tous risques”. Des cas ont été traités ces derniers mois.

La deuxième arnaque s’intitule “vol par abus de confiance”. Ces malheurs sont généralement enregistrés lors des transactions commerciales. Les agences de location de voitures ont déposé ces derniers temps plusieurs plaintes pour vol de leurs véhicules qu’elles ont loués à des particuliers ou carrément à des sociétés fictives qui n’ont aucune existence juridique dans la réalité. Les arnaqueurs se présentent souvent aux agences de location avec de fausses pièces d’identité. Les trafiquants finissent par revendre ces voitures sur le marché avec de faux documents ou les désossent.

Des exemples du genre sont légion. Le conférencier a rappelé aussi le cambriolage du véhicule par “simulation du propriétaire” en présence des témoins complices. Ces derniers font de faux témoignages dans la déclaration de vol établie auprès des services de police. Il a relevé enfin le vol connu et dit “classique”.

C’est le cas des voitures qui disparaissent le plus souvent dans des stationnements. Les véhicules qui sont particulièrement exposés au vol sont d’origine asiatique. Ce sont des voitures de bas de gamme qui ne sont pas dotées de certains équipements de sécurité. Ce sont des voitures faciles à ouvrir et à faire démarrer.

Ce qu’il faut retenir, en outre, du bilan d’activités de 2014 de la Sûreté de la wilaya d’Alger est le nombre d’armes prohibées récupérées. Le conférencier indiquera que 25 000 armes ont été saisies. M. Berrachdi expliquera plus loin que durant la même période plus de 25 000 individus sont impliqués dans des affaires criminelles, dont plus 10 000 ont été écroués. Dans la lutte contre les stupéfiants, la Sûreté de la wilaya d’Alger a enregistré 4359 affaires.

Et plus de deux quintaux de résine de cannabis ont été saisis. S’agissant des délits routiers, il importe de souligner la mise en fourrière de 42 943 motos pour divers délits tout au long de l’année 2014. L’infraction récurrente est la conduite de moto sans casque de sécurité. Signalons aussi que l’année qui vient de s’écouler a été moins meurtrière, avec 44 morts, contre 64 morts en 2013. Le facteur humain demeure la principale cause des accidents de la circulation.

En guise de conclusion, l’orateur ne manquera pas de souligner les efforts déployés par les policiers dans les 15 opérations de relogement de plus de 12 000 familles durant l’année dernière.

 
source : journal liberté 
source photo : blogue.lacapitale.com 
 

Article recommandé

  • Recette POP CAKE au chocolat :07 Novembre 2014

  • Video : 10 astuces mode qui changent la vie! Rangement, entretien...10 Octobre 2017

  • Béjaïa : Commémoration de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes05 Mars 2018

  • Sur quelle partie du corps, il ne faut jamais utiliser le gant de crin (Kessa) ?05 Décembre 2014

  • 3 super astuces pour recycler votre crème solaire :07 Octobre 2014

Commentaires


Laissez un commentaire