Commenter

Oran: Importés, des intestins de porc en merguez et en boudin dans certaines boucheries !

d 

On ne le dira jamais assez, les commerçants véreux sont de plus en plus nombreux. La tutelle semble dépassée par les pratiques indignes de ces marchands. Ces derniers sont prêts à tout pour extorquer le maximum d’argent à des consommateurs naïfs.

En effet, un boucher nous a sollicité pour nous faire part d’une grande quantité d’intestins de porc qui est actuellement en vente au niveau de certaines boucheries, utilisés dans la préparation de merguez et vendus en tant que boudins ou « osban ». Et dans les deux cas, le porc est présent. En évoquant cette information avec d’autres bouchers, on a pratiquement enregistré la même réaction. « Le porc ? Oui, oui j’ai entendu parler de ce sujet, mais je vous assure que nous on prépare notre osban et notre merguez seuls, on n’achète pas ceux préparés, c’est là que le hic réside, car le boucher qui ne prépare pas sa viande, il peut vendre n’importe quoi à ses clients. » Aucune boucherie n’a pu nous dire qui est derrière cette pratique indigne, en faisant manger du porc aux consommateurs. Certains nous ont affirmé que les vendeurs de ces intestins sont des clients d’un réseau spécialisé qui importent ces intestins d’Espagne via le Maroc. La marchandise est introduite par les frontières via Béchar et Maghnia pour être préparée et répartie à travers les marchés de l’Ouest notamment.

Les intestins de porc, dira notre interlocuteur, sont plus résistants dans la préparation de merguez, et passent inaperçus en les mélangeant aux ingrédients du boudin. Un autre coup dur pour les ménages, qui sont confrontés à tous les tracas, en cette période : des prix qui flambent, d’un côté, et des commerçants véreux, de l’autre. Un client rencontré dans l’une des boucheries sollicitées, tout en affichant sa stupéfaction devant la férocité de ces pseudo-bouchers, nous dira : « Mais ils sont fous ces gens ! Comment peuvent-ils nous vendre ce qu’Allah nous a interdit ? Ça me rappelle l’épisode de la viande hachée d’âne ! C’est inadmissible, il faut que la direction du commerce réagisse ! » Les commissions de contrôle et de répression des fraudes sont désormais à l’épreuve, face à ce nouveau défi, puisque, en suivant les traces, elles peuvent facilement remonter à ces escrocs sans conscience qui veulent gagner de l’argent au détriment des citoyens et de certains bouchers naïfs qui achètent cette marchandise. En attendant les investigations de la direction du commerce, c’est un scandale qui risque de secouer les Oranais, qui se méfiaient déjà de la viande congelée importée d’Inde et du Brésil, optant pour les produits frais, mais cette affaire chamboulera leurs calculs. « La solution est dans des boucheries qui jouissent d’une bonne réputation », dira le client.

Source : reporters.dz

Article recommandé

  • Salon de l’Art de l’Artisanat et ces Métiers06 Juillet 2014

  • MASQUE POUSSE DES CHEVEUX À L’AIL19 Février 2016

  • Journée des petits anges de la voile11 Mai 2015

  • Film Aluminium… attention danger29 Mai 2014

  • Karima Nayt à l'opéra d'Alger25 Octobre 2017