Air Algérie : Un vol Oran-Médine tourne au cauchemar

f

Les déboires des passagers d’Air Algérie se suivent et se ressemblent sans qu’aucune initiative ne semble avoir été prise pour améliorer la situation. Hier encore, des dizaines de passagers à destination des Lieux Saints pour effectuer leur «Omra» ont vécu un véritable calvaire.

Les passagers du vol d’Air Algérie AH 4628 Oran-Médine en Arabie Saoudite, n’oublieront pas de sitôt les dernières 24 heures. Initialement prévu le lundi à 18h, leur avion ne décollera, finalement, que le lendemain mardi à 7h avec plus 12 heures de retard. Selon des témoignages qui nous sont parvenus de passagers, le vol direct Oran-Médine devait en principe décoller le lundi à 18h.

 
 

«Finalement nous avons été informés que le vol a été retardé à 21h, puis à 23 h», assure notre source. Et d’ajouter : «on croyait que notre calvaire allait prendre fin à 23 h, malheureusement ce ne fut pas le cas». Sans aucune information, les passagers, dont de nombreuses personnes âgées, ont dû passer une nuit d’angoisse, parfois à même le sol de l’aéroport, à attendre la fin de leur souffrance.

La mésaventure a été, d’autant plus mal vécue que les passagers n’ont pas eu les informations nécessaires pour expliquer la situation et encore moins bénéficié d’une prise en charge, en attendant la confirmation définitive du départ, témoigne notre source.

Le lendemain, à 7h, les passagers ont pu, enfin, embarquer. « Alors que nous nous attendions de rallier directement Médine, nous avons été informés que l’avion effectuera une escale technique à Alger.

Après l’atterrissage à Alger, nous avons été retenus plus d’une demi- heure pour permettre aux techniciens d’effectuer une inspection alors que nous étions, toujours, à bord de l’avion», ajoute notre interlocuteur.

Le supplice des passagers ne s’arrêtera pas là, puisque au moment où l’avion allait décoller, les passagers ont constaté qu’ «une fumée noire se dégageait d’on ne sait où, ce qui a obligé le pilote à mobiliser l’avion sur la piste». «Je vous laisse imaginer la panique à bord», indique notre interlocuteur. Outrés par ce qu’ils qualifient d’épisode «scandaleux», les passagers ont refusé de quitter l’avion sans au préalable avoir des assurances quant à leur prise en charge sérieuse. Jusqu’aux environs de 13h (mardi) les passagers étaient toujours à bord de l’avion. Ce qui devait être un simple vol, entre Oran et Médine s’est transformé en véritable cauchemar.

source : lequotidien-oran.com

Article recommandé

  • Un nouveau train pour Bedjaia29 Juin 2019

  • Pièce de théâtre pour enfant « Kanz El Soltan "25 Février 2014

  • Enquête : Les dangers de la farine blanche et les alternatives possibles28 Novembre 2015

  • Le Grand Marché De L'été ( Zeralda )22 Juin 2019

  • Arthrose : les bons réflexes alimentaires09 Septembre 2014

Commentaires


Laissez un commentaire