Intoxications alimentaires : Appel à la vigilance

d

Alerte n «Les derniers cas d’intoxication alimentaire enregistrés dans l’est du pays du fait de la consommation d’un produit avarié (cachir), mettent en lumière la nécessité de se conformer aux bonnes pratiques d’hygiène des aliments».

 

C’est là, une des recommandations du ministère de la Santé. «Ce drame aurait pu être évité», a indiqué le ministère de tutelle. En effet, selon un communiqué rendu public, hier, par la tutelle, les éléments d’information «en possession de l’autorité sanitaire concernant les circonstances d’intoxication des cas actuellement hospitalisés au CHU de Batna montrent que les règles élémentaires en matière de bonnes pratiques d’hygiène des aliments n’ont pas été respectées ni par les commerçants ni par ceux qui ont acheté l’aliment incriminé». Face à ce problème, le ministère rappelle, par conséquent, aux commerçants leur «obligation légale de veiller notamment au respect des températures adéquates de conservation des aliments périssables ainsi que des dates limites de consommation (date de péremption)». «Leur attention est également attirée sur l’obligation de maintenir leurs locaux dans un parfait état d’hygiène.

Le ministère invite, en outre, le consommateur à faire montre de «vigilance» lors de l’acquisition des produits alimentaires en général, et des produits alimentaires périssables en particulier. Ce dernier doit éviter les risques encourus par le marché informel du fait de «l’absence de traçabilité» des produits, de leur origine et des conditions de leur conservation. Le consommateur est, par ailleurs, convié à «vérifier attentivement les dates limites de consommation (de péremption) figurant sur l’emballage des produits alimentaires, et n’acheter les produits fortement périssables (dérivés du lait, fromages, produits surgelés et congelés) que dans les rayons frais, en évitant de les laisser longtemps à température ambiante». «En cette période de grosses chaleurs et de changement des habitudes alimentaires du fait du Ramadan, le ministère en appelle au civisme de tous pour éviter que des drames comme ceux de Batna et de Souk Ahras ne se reproduisent.
Les risques d’intoxication alimentaire  deviennent plus fréquents avec la hausse des températures.
Face à ce danger, le ministère  de la santé a lancé en juin, une caravane de sensibilisation nationale pour essayer de diminuer le nombre de cas d’intoxication par rapport à l’année précédente «où l’on a enregistré plus de 4 800 victimes», selon le DG de la qualité au ministère du Commerce.

source : IT mag

Article recommandé

  • Celia Algérie prend des mesures de précaution supplémentaires et rappel des produits infantiles21 Décembre 2017

  • Alger : Je Bouge Pour Mon Bien Être26 Octobre 2017

  • Astuce Zen en image30 Juillet 2016

  • Femme algérienne sait aussi faire le métier du garde du corps07 Janvier 2015

  • Les bus ETUSA seront équipés de réseaux Wi-fi28 Mars 2015

Commentaires


Laissez un commentaire