Les prix devraient se stabiliser à ce niveau jusqu’à novembre La sardine vendue jusqu’à… 7

d 

Il aura fallu attendre le mois de Ramadhan durant lequel la sardine n’est pas favorite sur la meïda, pour que le prix de ce poisson bleu baisse de manière conséquente. La tendance baissière a cours sur tout le territoire national, selon le ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques, en visite de travail jeudi dernier dans la wilaya de Tipasa. Dans cette ville côtière, la sardine est vendue entre 100 et 150 DA. Au port de Béni-Saf, elle est cédée à 70 DA, a indiqué le membre du gouvernement, alors qu’il y a à peine quelques semaines, le prix du produit a caracolé à 800 dinars, incitant l’association des consommateurs à se mobiliser autour du boycott de ce poisson pour influer sur son coût. M. Ferroukhi a reconnu que la faiblesse de la demande sur la sardine durant le Ramadhan impacte sur son prix. Il n’en demeure pas moins que le marché devrait se stabiliser à ce niveau jusqu’au mois de novembre prochain, a-t-il assuré.
Le ministre de la Pêche a indiqué, par ailleurs, que le quota de l’Algérie sur la pêche du thon rouge, réservée exclusivement à 11 armateurs nationaux, s’élève à 370 tonnes pour la campagne en cours, et ce, suite à la  dernière réunion extraordinaire de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l’Atlantique (Cicta), tenue  en novembre dernier à Gênes, en Italie.

source : journal liberté

Article recommandé

  • 5 jours de congés en Juillet pour tous les algériens ?06 Juin 2016

  • Grande BRADERIE à STAWALI05 Juin 2015

  • Formation : 36 clés pour changer ses habitudes20 Janvier 2020

  • Programme des animations du Musée public national des Antiquités 1 er janvier au 31 janvier 2014 :04 Janvier 2014

  • Plus de 120 brigades de contrôle de la qualité mobilisées à Alger21 Juin 2016

Commentaires


Laissez un commentaire