Tramway: plus 200.000 usagers irréguliers « chopés » depuis le début de l’année en cours

e

La bataille de la SETRAM (Société d’Exploitation des Tramways) contre les usagers « clandestins » est visiblement loin d’être terminée. Plus de 200.000 usagers « clandestins » des tramways des wilayas de Constantine, Alger et Oran ont été « épinglés » depuis de le début de cette année par les agents de contrôle de la compagnie, a rapporté ce mercredi le quotidien arabophone El Khabar.

Une tendance très coûteuse pour la SETRAM, qui a précisé que ce chiffre ne représente aucunement la totalité des pertes financières engendrées par les usagers « clandestins », qui n’achètent pas le ticket de 40 Da selon la norme en vigueur.

En effet, un grand nombre des passagers « échappent » aux contrôles fréquents des agents. Certains descendent à leur montée pour reprendre le tramway suivant, d’autres refusent de payer le bulletin de régularisation du voyage, fixé à 100 Da, préférant descendre à la prochaine station, comme exigé par ces agents de contrôle, face à l’entêtement de ces « clandestins » à ne pas payer. 

D’autres usagers réguliers évitent de valider un ticket non achetés chez les points de vente, « pérennisant » son titre de cette manière.

Des pratiques contre lesquelles la SETRAM a tenté, à maintes reprises, de réagir, en multipliant le nombre des agents de contrôle. La société a même appel à des agents de sûreté nationale pour prévenir des éventuelles « accrochages » entre les usagers du tramway et ses employés.

Des opérations de contrôles intensifiées ce ramadan, où la SETRAM a appelé plus d’agents mobilisés dans les stations, avant même l’arrivée du tramway.

Fin 2014, le directeur de l’unité d’Alger de la Société d’exploitation des tramways (Setram), Grégory Malet avait affirmé que 50% des usagers du tramway de la wilaya d’Alger sont en situation de fraude car ils n’achètent pas de tickets ou ne les valident pas.

« Entre 50.000 et 70.000 usagers empruntent le tramway quotidiennement à Alger, alors que seulement 25.000 à 30.000 paient leur ticket de transport », avait indiqué fin décembre Grégory Malet, directeur de l’unité d’Alger de la Setram, précisant que le « nombre de contrôleurs a atteint 166 agents et passera à 190 à partir de janvier 2015″.

Ce qui a permis d’augmenter la rentabilité de la compagnie enregistre ainsi un bond de 50% en un mois, en février 2015, avait indiqué le ministre des Transports, Amar Ghoul.

source : huffpostmaghreb.com

Article recommandé

  • Huile de friture : comment l’entretenir pour qu’elle ne devienne pas cancérigène ?30 Juin 2014

  • Recette Blinis au miel :18 Décembre 2014

  • Mauvaise hygiène dentaire: quels risques pour la santé?22 Février 2014

  • Cake salé poulet-courgette24 Décembre 2014

  • CHEVEUX TEINTS : 5 INGRÉDIENTS TOXIQUES ET LEURS ALTERNATIVES VÉGÉTALES28 Janvier 2016

Commentaires


Laissez un commentaire