Commenter

Après les imams pédophiles, les imams homosexuels, voilà le temps des imams voleurs

f

Après les imams pédophiles, les imams homosexuels, voilà le temps des imams voleurs. Des individus sans foi ni loi, de véritables tartuffes, qui agissent sous couvert de la religion, pour abuser  de leurs coreligionnaires.

L’un de ces imposteurs, le Mouaddine (muezzin) de la grande mosquée de la cité USTO à Oran,  été condamné par la Cour d’appel d’Oran, en fin de semaine dernière, à une année de prison ferme et une amende, pour vol de voiture.

C’est au cours du mois de juin dernier que le Mouaddine, après avoir appelé à la prière du Fajr (aube), a quitté la mosquée et chemin faisant aurait « trouvé », selon ses dires, un trousseau de clés qui, après des essais sur quelques voitures, a fini par en ouvrir une en stationnement pour dit-il, pour sa défense, faire… « quelques achats et la rendre à son propriétaire ».

Ce dernier, dès qu’il s’est aperçu de la disparition de son véhicule, a très vite déposé une plainte et les policiers ont lancé des recherches qui ont vite abouti.

En effet, 24 heures après le vol, des policiers en faction à Madina Jdida (ville nouvelle) ont repéré le véhicule volé, mais sans intervenir préférant exercer une surveillance discrète pour appréhender en flagrant délit le voleur. La souricière tendue par les policiers a vite donné ses fruits puisque les policiers ont arrêté le voleur au moment où il a pris place pour démarrer.

Emmené au commissariat, et après interrogatoire et identification du mis en cause, quelle a été la surprise des policiers en apprenant qu’ils avaient à faire avec le Mouaddine de la grande mosquée de l’USTO. Lors de son arrestation, le Mouaddine était en possession d’un trousseau de clés imitées servant à fracturer les véhicules alors que l’enquête a révélé que les véhicules volés étaient démontés et vendus en pièces détachées.

L’imam homosexuel

Pour rappel, le 27 juillet dernier, le tribunal de première instance d’Oran, a condamné à trois ans de prison ferme l’imam El Mahdi, exerçant dans la mosquée El Feth de Dar El Beïda dans la wilaya d’Oran. La même peine a été prononcée contre son disciple, un jeune homme âgé de 22 ans originaire de la wilaya de Bordj Bou Arréridj, arrivé à Oran pour suivre des cours d’apprentissage du Coran. Les deux mis en cause ont été reconnus coupables d’homosexualité et exercice d’homosexualité dans un sanctuaire sacré.

Des vidéos pornographiques des ébats des deux mis en cause, filmées avec un téléphone portable, ont été produites au tribunal. Notons enfin que c’est le jeune homme qui avait déposé plainte contre l’imam, déclarant aux enquêteurs ne plus supporter ses avances incessantes. Un autre imam impliqué dans cette scabreuse affaire est quant à lui en fuite.

Il est à noter que l’imam en question était pressenti pour le titre de mufti de la capitale de l’ouest du pays.

source : algerie1.com

Article recommandé

  • Le Fayet Club organise pour les enfants : les olympiades en fête04 Décembre 2015

  • Velouté de carottes et de pommes vertes12 Novembre 2016

  • Alger : bientôt un métro à Dely Brahim, Bab Ezzouar et Bab El-Oued ?25 Avril 2015

  • Oran : Atelier maquillage et Hidjab30 Août 2016

  • SERUM VISAGE : A QUOI ÇA SERT ?10 Février 2014