Corps sans vie à Tizi Ouzou : Le policier s’est donné la mort après avoir tué le citoyen

d

La thèse d’un suicide du policier, qui avait d’abord assassiné par balles un citoyen, semble être la piste la plus privilégiée dans l’enquête sur la découverte de deux corps sans vie, atteints de balles tirées de l’arme du fonctionnaire de la sûreté nationale.

En effet, selon les premières constatations révélées à Algérie1 par une source hospitalière ( les enquêteurs accréditeraient la thèse, selon laquelle une fois son forfait commis, le policier s’est suicidé à l’aide de son arme de service.

Notre source a précisé que le citoyen, O.Hassan (52 ans) employé du magasin et père de deux enfants, a été touché par balles au niveau du dos alors que sur celui du policier M.Djafar (36 ans) une seule balle l’a atteint au niveau de la tête.

Article recommandé

  • Cachir au Poulet maison28 Août 2017

  • Voilà ce que risquent les voyageurs qui ne respectent pas l’obligation d’effectuer le premier v23 Avril 2016

  • Créer votre start up avec Entrepreneurship, Leadership & Innovation Program (pour étudiants)31 Janvier 2018

  • Campagne de l’UNICEF-Algérie contre la violence faite aux enfants27 Avril 2015

  • Développement personnel : Comment réussir sa soutenance ?02 Avril 2017

Commentaires


Laissez un commentaire