Corps sans vie à Tizi Ouzou : Le policier s’est donné la mort après avoir tué le citoyen

d

La thèse d’un suicide du policier, qui avait d’abord assassiné par balles un citoyen, semble être la piste la plus privilégiée dans l’enquête sur la découverte de deux corps sans vie, atteints de balles tirées de l’arme du fonctionnaire de la sûreté nationale.

En effet, selon les premières constatations révélées à Algérie1 par une source hospitalière ( les enquêteurs accréditeraient la thèse, selon laquelle une fois son forfait commis, le policier s’est suicidé à l’aide de son arme de service.

Notre source a précisé que le citoyen, O.Hassan (52 ans) employé du magasin et père de deux enfants, a été touché par balles au niveau du dos alors que sur celui du policier M.Djafar (36 ans) une seule balle l’a atteint au niveau de la tête.

Article recommandé

  • Saucisson au chocolat08 Mars 2014

  • Recette Mojito ( Menthe, citron) 11 Juin 2017

  • Sorbet au citron vert et au miel28 Juin 2015

  • Formation/Atelier : les secrets de la communication interpersonnelle livrés par Fouzia Khelladi18 Avril 2017

  • Benghabrit préconise des mesures « urgentes » pour lutter contre la violence en milieu scolaire07 Novembre 2015

Commentaires


Laissez un commentaire