Commenter

selon une étude : Les seringues au top 10 des phobies des Algériens

Le développement des territoires est indispensable à la croissance, la répartition plus juste des revenus et la lutte contre la pauvreté. Le potentiel  de développement des territoires reste sous utilisé actuellement dans un contexte financier difficile.

Les politiques publiques des années 70 ont permis d’effacer en partie, les aspects négatifs hérités de la colonisation. Elles ont soutenu le développement du service public presque partout, ont diffusé une certaine dose d’activité économique mais les politiques rurales suivies et le déclin de l’artisanat presque partout ont laissé des territoires entiers en mauvaise situation, déclassant des territoires et des villes.

Quelques progrès infrastructurels sont faits dans les années 80 mais la crise et sa gestion désordonnée  ont freiné le mouvement d’ensemble.

Les années 90 ont été perdues pour la croissance et le développement des territoires. Le chômage a progressé presque partout touchant en particulier les femmes et les jeunes ainsi que la rurbanisation qui s’est accélérée.

Depuis 2005, en contexte de dépense publique croissante, qui a profité à toutes les régions à un coût important, les inégalités territoriales se sont accrues avec  des wilayas qui perdent et d’autres qui gagnent. Ces dernières ont profité massivement du système des subventions et des aides financières publiques.

Plusieurs causes ont joué dans ce sens qu’il faut bien identifier pour les corriger, certaines relevant des politiques publiques, d’autres de facteurs locaux historiques et culturels.

Pour progresser, des innovations importantes sont nécessaires.

Certaines sont de nature économique et concernent les politiques sectorielles, d’autres sont financières et concernent le fonctionnement du marché du crédit  bancaire ainsi que celui des capitaux, aussi, la gestion des finances publiques locales, dont la réforme est indispensable et urgente.

Des innovations institutionnelles sont indispensables ; elles concernent l’architecture institutionnelle du pays, le mode d’organisation et de gestion des collectivités locales et notamment de leurs ressources humaines  mais aussi et surtout la relation entre les citoyens et les élus.

BREVE BIOGRAPHIE DU CONFERENCIER

Abdellatif BENACHENOU est Professeur Agrégé de  Sciences économiques et diplômé de l’Institut des Sciences Politiques de Paris. Il est aussi diplômé d’Etudes Supérieures de Droit Public de l’Université de Paris et lauréat du concours d’Economie politiques de cette même université.

1972-1976        Doyen à la Faculté des Sciences économiques d’Alger

1975-1982        Fondateur et Directeur du Centre de Recherche en Economie appliqué au Développement , qui a regroupé plus de 50 chercheurs.

1976-1982        Secrétaire Général de l’Association des économistes du Tiers Monde

1977-1978        Président de la Commission des Affaires Economiques et Sociales du Parti du Front de Libération National FLN.

1999-2001  et  2003-2006   Ministre des Finances

2001 – 2003  Conseiller économique du Président de la République

 

Article recommandé

  • Huile de friture : comment l’entretenir pour qu’elle ne devienne pas cancérigène ?30 Juin 2014

  • Recette minceur : Blancs de poulet au curry et à la tomate14 Mars 2015

  • Alger : Marché d’Hiver sous le thème « A LA RENCONTRE DES TRADITIONS »05 Décembre 2016

  • Alger : Comment parler en public avec aisance ? (Atelier)13 Mars 2017

  • Excellence Entertainment organise une session de pilotage "Flight Sim Experience"05 Novembre 2014