Nouvelle hausse des tarifs de carburant et de l’eau

d

Le gouvernement a donné des instructions au ministère des Finances de ne pas franchir la barre des 4.000 milliards de dinars lors d’élaboration du budget du prochain exercice 2017. Une première! Jamais un gouvernement sous l’ère du président Bouteflika n’a pris pareille décision de plafonner le budget annuel et de le réduire de moitié.

Echorouk a appris de sources gouvernementales que l’Exécutif a adressé une série de recommandations au ministère des Finances qui s’attèle à élaborer le budget de l’Etat, entre autres  garantir un service minimum, réduire de moitié la facture d’importation de la moitié et ne pas franchir la barre des 25 mds USD en 2017 et ne pas toucher aux réserves de change.

Tels sont les points essentiels sur lesquels s’est attardé fin de la semaine dernière le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

Ainsi, le budget de gestion sera réduit de moitié en passant de 4.000 milliards de dinars à 2.000 milliards de dinars, dont le gouvernement a veillé toutefois à ne pas toucher à l’enveloppe budgétaire destinée aux transferts sociaux, notamment les subventions des produits de large consommation comme le pain, le lait…

Nos sources indiquent également la révision de certaines taxes, dont les tarifs de carburant « essence, gasoil » devront connaître une nouvelle hausse après celle décidée cette année en cours.

Outre le carburant, les tarifs de l’eau seront aussi revus à la hausse. Elle touchera essentiellement les gros consommateurs, et ce au même titre que les gros consommateurs de l’électricité.

source : echouroukonline.com

Article recommandé

  • Algérie : les Mosquées, la nouvelle cible privilégiée des cambrioleurs 20 Septembre 2014

  • 75 % des Algériennes sont battues26 Novembre 2013

  • Formation sur la Gestion de stress et PNL06 Octobre 2016

  • Recette d’un gel coiffant fait maison qui soigne vos cheveux 02 Avril 2018

  • Concert de musique traditionnel folk à Ibn Zaydoun01 Septembre 2018

Commentaires


Laissez un commentaire