Bien-être § Forme § Maman

13 bons conseils pour ne pas être malade cet hiver

f

Le rhume et la grippe vous font chaque hiver la vie dure? Pas cette année, si vous suivez ces bons conseils!

1. Adopter la vitamine D

97% de la population mondiale qui serait carencée en vitamine D, selon Jean- Yves Dionne. Au Québec, comme dans les autres pays nordiques, on arrête de synthétiser la vitamine en septembre. Comme sa demi-vie (le temps nécessaire pour éliminer la moitié de nos réserves) est de 15 jours, on arrive ainsi en décembre avec nos réserves à zéro... juste à temps pour les pics de grippe! Pour éviter 

Pour éviter ce problème, M. Dionne recommande de prendre 2 000 UI par jour dès l'âge de 2 ans. Comme les recommandations officielles diffèrent toutefois grandement selon leur source, mieux vaut en discuter avec notre médecin, qui pourrait nous prescrire une prise de sang pour vérifier si on est carencée.

2. Réchauffer nos voies respiratoires

«Les virus du rhume et de la grippe se répliquent de façon optimale à une température de 33°C, soit exactement la température des voies nasales. Dès qu'on augmente la température, on ralentit leur réplication», explique Sybille Strozzi. Sans compter que l'air frais ralentit le mouvement des cils vibratiles, ces fins poils qui aident à nettoyer nos voies respiratoires des déchets et du mucus (fumer a le même effet). Deux bonnes raisons de couvrir notre bouche d'un foulard quand on sort au froid, histoire de bien réchauffer l'air qu'on inspire. Sybille Strozzi rappelle aussi que l'idée reçue voulant qu'on tombe malade lorsqu'on a pris froid est un mythe. Au contraire, c'est parce que tout le monde reste à l'intérieur que l'incidence du rhume et de la grippe augmente. «Plus il y a de contacts entre les gens dans des endroits fermés, plus il y a de transmission, dit-elle. Alors, on sort! Et on n'oublie pas d'aérer la maison régulièrement, car les microorganismes peuvent survivre quelques heures en suspension dans la maison.»

3. Gérer son stress

Même si le Dr Frost rappelle que le lien entre stress et infections n'est pas encore clairement établi, on sait qu'un stress prolongé affaiblit le système immunitaire. On gagne donc à trouver des exutoires pour notre stress: faire de l'activité physique régulièrement, s'assurer un sommeil de qualité, se débrancher régulièrement de nos bidules électroniques et adopter des techniques de gestion du stress comme la méditation, le yoga, la respiration dirigée, etc.

4. Bien manger

On mange à heures régulières, en privilégiant les fruits et les légumes tant aux repas qu'aux collations. Le corps a aussi besoin de protéines pour fabriquer des anticorps, rappelle Roseline Gagnon; on s'assure d'en avoir en quantité suffisante aux repas et aux collations (on vise 15 grammes). On privilégie également les produits laitiers dont la caséine est «prédigérée», comme le yogourt et le fromage, plutôt que le lait, car ils stimulent moins la formation de mucus. Finalement, les alliacées (ail, oignons, poireaux, etc.) sont également des alliés de notre système immunitaire, en plus d'avoir des propriétés antimicrobiennes; on vise à en manger tous les jours.

5. Limiter le sucre

 

Article recommandé

  • Octobre rose : Au comptoir Santé Mag Pharm, Contez votre santé…27 Octobre 2016

  • Le paracétamol plus dangereux qu'on le pensait ?28 Août 2016

  • Cours de Surf le Vendredi 18 avril a Deca plage17 Avril 2014

  • Nour El Houda Haddaoui, la jeune fille cancéreuse qui a ému les internautes algériens07 Juillet 2014

  • Poulet rôti à la Chermoula et aux lentilles14 Décembre 2017

Commentaires


Laissez un commentaire