Bien-être § Forme § Maman

Voici le secret pour faire entendre raison à un enfant capricieux

d

Toute maman a été confrontée à cette situation où son enfant change d’avis à chaque seconde : il vient de réclamer une tartine, et l’instant d’après, il fait une moue colérique en déclarant «j’en veux pas». Et toutes les questions de la maman (pourquoi, que se passe-t-il, que dois-je faire ? etc.) de rester sans réponse.

Lauren Tamm a passé de nombreuses années à s’occuper de personnes gravement malades, et aujourd’hui, elle est une épouse et une mère heureuse. Elle reconnaît que parfois, faire entendre raison à un enfant est très difficile, mais c’est possible.

Quelle est la véritable raison du mauvais comportement ?

La première chose que Lauren cherche à démontrer, c’est que de la naissance jusqu’à leurs trois ans, le comportement des enfants est uniquement contrôlé par la partie émotionnelle du cerveau. 700 nouveaux neurones se forment toutes les secondes dans le cerveau de l’enfant durant ces moments. Si l’enfant n’obéit pas, ce n’est parce que c’est un monstre, mais parce que durant cette phase de développement a lieu la formation la plus active de son cerveau, et le comportement de l’enfant est dirigé par les émotions qui le bombardent.

Voilà pourquoi l’enfant n’est pas capable de répondre logiquement aux questions de ses parents. Pourquoi ? Que se passe-t-il ? Pourquoi tu as fait ça ? Pourquoi tu pleures ? Les enfants ne comprennent pas pourquoi ils veulent ou ne veulent pas quelque chose à ce moment précis. Ils le ressentent simplement et doivent l’obtenir coûte que coûte.Sous l’influence des pulsions émotionnelles, les petits ne peuvent répondre qu’avec des pleurs, des cris, des bribes de phrases qui n’ont rien à voir avec un discours logique. Ou alors, au contraire, ils se murent dans le silence.

et voila le secret :

En le découvrant, Lauren a décidé d’appliquer cette nouvelle méthode de communication avec son fils de deux ans.

«Lorsque mon enfant a eu envie d’une tartine pour son petit déjeuner, je la lui ai préparée, et quand je la lui ai servie, il l’a jetée par terre, en colère, et a déclaré : „j’en veux plus de cette tartine !“. J’ai alors décidé de ne pas discuter, de lui donner raison et de ne pas „l’interroger“. Lui ne savait pas vraiment pourquoi il ne voulait plus de cette délicieuse tartine préparée avec amour, de même qu’il ne savait pas ce qui lui arrivait. Dans son cerveau, seule comptait cette impulsion émotionnelle irrésistible qui lui faisait dire : „j’en veux plus !“.

J’ai accepté la décision de mon fils et lui ai dit : „Bien, tu ne veux pas de cette tartine maintenant, tu pourras la manger plus tard“, et j’ai fait une pause.

Mon fils a eu besoin de quelques minutes pour déterminer ce qu’il voulait vraiment. Quant à moi, je me suis écartée et me suis préparé un café.

3, 2, 1...

Sept minutes après son refus absolu, mon fils a changé d’avis et a décidé qu’il était prêt à manger cette tartine. Ca relève du miracle, n’est-ce pas ? Non seulement je me suis épargné une explication de sept minutes, mais en plus j’ai obtenu ce que je voulais au départ».

Souviens-toi de ça : tu n’es pas obligé de négocier avec ton enfant, accepte ses émotions, embrasse-le, et attends qu’il clarifie ses désirs. L’essentiel à retenir, c’est que ton enfant ne cherche pas à t’énerver, il exprime simplement ce qu’il veut ou non à un moment donné. Et il le fait comme il le peut.

Article recommandé

  • Astuce en image pour avoir le ventre plat 08 Mars 2016

  • 3 Utilisations du papier d'alu que peu de gens connaissent :. 04 Novembre 2017

  • 10 conseils pour vous faire obéir par vos enfants sans fessé : 25 Août 2014

  • On a testé pour vous la créme Nivea soft :23 Avril 2014

  • Croquettes au thon03 Décembre 2016

Commentaires


Laissez un commentaire