Société Algérienne § économie § Entreprenariat

Commenter

« L’ennemi de la femme c’est elle-même » S.Souakri durant le forum de l’ambassade des USA

société algerie femme, féminisme 

À l'occasion de la journée des droits de l’homme qui s’est déroulée le 13 décembre 2017, le forum MEPI -The Middle East Partnership Initiative- a organisé un événement autour du thème «  Promouvoir l’égalité Homme-Femme sur le lieu de travail » au niveau de l’ambassade des USA à El Biar.

Le forum a été inauguré par l’allocution du chef de mission adjoint « Lawrence  Randolph », ou un message de bienvenue a été adressé aux participants et aux invitées !

Un panel de femmes inspirantes composé de Salima Souakri, championne de judo et ambassadrice de l’Unicef, Salima Hadj Djillani : présidente du réseau des femmes d’affaires Algériennes, ainsi  que Meriem Saidani membre du parti politique «  Jil jadid » !

Des parcours atypiques de femmes combatives qui ont su résister sans se laisser intimider par une société patriarcale à l’image de Salima Souakri qui a partagé avec nous des anecdotes et raconté ses  péripéties avant de devenir  la championne de judo que l’on connait, une intervention pleine d’humour ou elle nous a raconté, comment étant plus jeune les garçons de son quartier ont tenté de l’intimider car elle pratiquer du judo, dommage pour eux, la championne Salima Souakri était précoce et particulièrement douée dans sa discipline, une leçon qu’ils ne sont pas près d’oublier.

Une intervention regorgée d’optimisme et d’encouragement sur la place de la femme dans la société algérienne, et ce n’est pas, Salima Hadj Djillani : présidente du réseau des femmes d’affaires algériennes, et Meriem Saidani membre du parti politique «  Jil jadid » qui nous dira le contraire, des femmes qui ont réussi à s’imposer dans des domaines, ou peu de femmes osent s’aventurer à l’instar du monde des affaires et de la politique, ou elles ont été obligées de  jongler entre le rôle de femme entrepreneur, femme active et mère de famille, et dire qu’aube de 2018 la femme est encore considérée comme le sexe faible !

Des interventions qui ont été clôturées par des questions-réponses ou Mme Souad Souakri a très joliment clôturer le débat en ajoutant une phrase pertinente : « l’ennemi de la femme ce n’est pas l’homme, mais c’est elle-même » une conclusion qui donne à réfléchir sur la façon d’appréhender le combat du patriarcat et surtout que c’est la femme qui est la seule à se limiter dans la réalisation de ses rêves.

E.D

Article recommandé

  • Detox du printemps : Les avantages pour la santé de smoothies verts12 Avril 2014

  • Développement personnel : Comment réussir sa soutenance ?02 Avril 2017

  • Glace crèmeuse à la vanille sans sorbetière 11 Juin 2017

  • Diner Spectacle En famille09 Décembre 2015

  • Vague de chaleur sur le nord du pays le weekend prochain25 Mai 2016