Radio M en partenariat avec le web magazine zeinelle.com ont le plaisir de vous présenter l'émission #santé et #bien_être : ''Docteur M''

Bien-être § Forme § Maman

Malbouffe : trop de gras nuit au cerveau

#junk_food, #mal_bouffe, #alimentation_equilibrée

Une alimentation trop riche en acides gras saturés aurait un impact sur les zones du cerveau qui régulent notre appétit, selon une étude britannique.

Pourquoi certaines personnes obèses et en surpoids ont-elles du mal à se contrôler face à la nourriture ? Des chercheurs du Rowett Institute à l’université d’Aberdeen au Royaume-Uni pensent avoir trouvé un élément de réponse en menant une expérience sur des souris. Soumis à un régime composé à 60% d’acides gras saturés, les rongeurs ont subi des dommages cérébraux semblables à une inflammation ou une embolie cérébrale.

En fait, cette nourriture trop grasse s’est traduite par des modifications des gènes et de protéines dans l’hypothalamus des souris, une zone du cerveau qui régule l’appétit et la dépense énergétique. Ce dysfonctionnement, constaté chez des souris, pourrait expliquer la difficulté de se mettre au régime. Autrement dit, par ces résultats, s’ils se vérifient chez l’homme, on comprend mieux pourquoi les personnes habituées à manger trop gras ont du mal à résister à cette alimentation trop riche et à changer leur comportement alimentaire. "Les produits trop gras et trop sucrés sont denses en énergie et au gout savoureux dont on a vite fait de manger en grande quantité", précise Lynda Williams, directrice de recherche. Et de devenir accro. "Cela expliquerait pourquoi il est également difficile pour les personnes obèses qui ont suivi un régime de maintenir leur perte de poids". Dès lors, intégrer définitivement une alimentation équilibrée s’avère plus compliqué.

D’autres recherches sont nécessaires pour savoir si les effets de la malbouffe sur l’hypothalamus sont facilement réversibles.

L’impact d’une alimentation trop riche sur le cerveau intéresse de plus en plus la recherche. Une équipe de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) a récemment établi un lien entre une mauvaise alimentation et un trouble du système nerveux entérique, zone du cerveau qui contrôle les fonctions digestives. Un constat qui les a amenés à la conclusion que plus on mange gras et sucré, plus notre estomac se vide et on a envie de manger.

Topsante.fr

#junk_food, #mal_bouffe, #alimentation_equilibrée, obésité_Algérie

 

Retrouvez notre rubrique phare,1001 questions et réponses : Nos experts vous répondent

 

Article recommandé

  • Rencontres littéraires à la librairie Point Virgule durant le mois de ramdane22 Mai 2018

  • 7 ème édition du mariage en fête, un programme exceptionnellement riche vous attend à Ardis28 Avril 2018

  • La marque de vêtements Mango créé une collection spéciale ramadan06 Juin 2015

  • Une première en Algérie/ Un cours sur Yennayer demain dans toutes les écoles du pays12 Janvier 2016

  • Pour enfants : Stage de vacance de printemps « de la chenille au papillon » 18 Mars 2014

Commentaires


Laissez un commentaire