Société Algérienne § économie § Entreprenariat

Appel au crime sur facebook: le premier instigateur incarcéré aujourd’hui

#algerie_

Suite à la publication sur les réseaux sociaux d’appels à la violence contre les femmes, la justice s’est de suite, auto-saisie. L’auteur de l’appel a été arrêté, entendu et incarcéré aujourd’hui. Il a avoué.

Sans faire de vague et avec toute la rigueur et la célérité de la loi, le ministère de la justice s’est depuis, la parution des premiers appels à la violence sur les réseaux sociaux, saisi de l’affaire. Après identification du profil du premier concerné par les services de la section recherches ils ont arrêté le dénommé B. MA âgé de 29 ans, exerçant comme agent de sécurité dans un centre de formation à Oran. Le mis en cause qui a ensuite été entendu par le juge a reconnu les faits. Il a été incarcéré aujourd’hui même pour “apologie au terrorisme” et “incitation à la violence”.

Ce n’est qu’une première arrestation d’une longue liste de profils en cours d’identification. Les services compétents de la justice épluchent tous les messages et pages Facebook pour déterminer d’autres “adeptes” à la violence et les mettre hors d’état de nuire. Les appels à la violence quelque soient leur caractères, constituent en soi de graves délits que  la justice compte punir avec intransigeance.

Pour précision, cette première incarcération n’est qu’une première étape dans un processus d’identification en cours pris en charge par les propres services du ministère de la justice. D’autres interpellations interviendront dans les prochains jours.

Ces derniers jours du mois de Ramadhan, les réseaux sociaux ont servi de tribune à des individus haineux qui ont lancé des appels pour attaquer les jeunes filles à l’acide. Leur argument : interdire par la force aux jeunes filles de porter des pantalons. L’appel au crime a fait réagir des centaines d’internautes qui  ont dénoncé sur les mêmes réseaux sociaux ces actes ignobles. Des femmes ont même déposé plaintes au niveau des services de police, lesquels services mènent en parallèle aux investigations du ministère de la justice, leurs propres enquêtes.

De toute évidence, il n’est plus permis le retour à la case départ, la justice est déterminée à traquer ces obscurantistes aveuglés par la haine de voir leur dessein échouer dans une société qui se remet debout après avoir vaincu les tenants de la violence et jouit de nouveau de la vertu de la paix de vivre ensemble.

source : algerieonline.info

Article recommandé

  • La ferme pédagogique D'Alger organise un stage d'initiation à la fabrication de fromage12 Mars 2018

  • Alger, spectacle de danse - sublimes expressions -03 Avril 2018

  • Un restaurant de Tizi Ouzou honoré par l’ambassade de France23 Mars 2016

  • Le « Printemps des arts »19 Avril 2018

  • Galettes de pommes de terre et carottes27 Novembre 2016

Commentaires


Laissez un commentaire