Société Algérienne § économie § Entreprenariat

Le premier ministre Ouyahia interdit le port du Niqab dans la fonction publique (Document)

#interdiction_algerie_niqab

DIA-18 octobre 2018: Le gouvernement Algérien a publié une note interdisant « officiellement » le voile intégral dans les lieux de travail. Cette note, dont DIA a pu se procurer une copie, a pour objet d’interdire le port d’une tenue destinée à dissimuler le visage et l’identité personnelle.

A ce titre, le Premier ministre Ahmed Ouyahia a adressé aujourd’hui une note aux walis rappelant les obligations des fonctionnaires et agents publics en matière de tenue vestimentaire, notamment l’interdiction du port du niqab pour les femmes : «Les fonctionnaires et agents publics sont astreints à des obligations légales et statutaires particulières», rappelle le Premier ministre.

Publiée par la Direction Générale de la Fonction Publique (DGFP) et adressée aux Ministres et aux Walis, la note précise que dans ce cadre, les fonctionnaires et agents publics doivent, outre les obligations professionnelles auxquelles ils sont soumis, observer les règles et exigences de sécurité et de communication au sein de leur service, qui imposent leur identification physique systématique et permanente notamment sur leur lieu de travail.

À ce titre, ils sont tenus de s’abstenir de tout acte ou comportement de quelle que nature que ce soit, y compris au plan vestimentaire, incompatible avec la nature de leurs fonctions et d’avoir une conduite digne et respectable devant traduire les règles et principes régissant le service public dont notamment la neutralité, la continuité et la transparence», indique l’instruction du Premier ministre.

Ahmed Ouyahia ordonne aux walis d’instruire l’ensemble des fonctionnaires et agents publics relevant de leurs secteurs de «s’abstenir de porter toute tenue vestimentaire qui entrave l’exercice de leurs missions de service public, particulièrement le port du niqab qui est strictement interdit sur les lieux de travail». Ainsi les enseignantes, les infirmières, les agents de l’État civil, de la poste, des banques publiques, des services de impôts, etc.

En 2017, le ministère de l’Éducation nationale via un arrêté a interdit catégoriquement le port du voile intégral et du niqab dans les établissements scolaires algériens. L’article 46 dudit arrêté ministériel interdit de porter des tenues qui dissimulent le visage. Nouria Benghabrit, la ministre de l’Éducation explique que cette décision « vise à lutter contre la triche » pendant les examens. La nouvelle interdiction s’étend également aux surveillants et aux enseignants.

En 2016, l’affaire du lycée de Sebala qui avait interdit aux filles ne portant pas de hidjab avait créé une grande polémique et soulevé la question du port du voile dans le secteur de l’éducation. 

L’Algérie qui n’interdit pas le voile, ne le tolère pas dans les institutions de sécurité comme la police, l’armée, la gendarmerie ou la Douane. Les femmes qui désirent garder leur voile doivent pour cela rester au bureau et ne pas le porter avec une tenue officielle du corps de sécurité. 

Même cas de figure à l’Entv, (La télévision publique) puisqu’il est à ce jour interdit de présenter le JT de 20h avec le voile. 

dia-algerie.com

#niquab_algerie_interdiction

Article recommandé

  • Holi festival : Béjaïa célèbre les couleurs/ Les conservateurs voient noir! 15 Juin 2015

  • Alger : L'institut de beauté "Escale Détente" vous offre une promotion de fin d'année20 Novembre 2016

  • Après avoir ému la ministre/Un bienfaiteur algérien offre un appartement à Hayet l’orpheline24 Octobre 2015

  • Quand l'Art Algérien s'invite à New-York01 Avril 2018

  • Alger, des activités pour occuper les enfants pendant les vacances d'hiver :18 Décembre 2017

Commentaires


Laissez un commentaire