Société Algérienne § économie § Entreprenariat

Coran TV : les vérités crues du Dr El Hadj Douak, éminent spécialiste de la religion

La chaîne 5 de la télévision algérienne, Coran TV, a invité cette semaine un éminent spécialiste de la religion. Le Dr El Hadj Douak, puisque c’est de lui qu’il s’agit, n’hésite pas à mettre le doigt sur le mal qui ronge le monde musulman en général, et la société algérienne en particulier.

Il s’agit du docteur El Hadj Douak qui a cité, avec beaucoup de courage et de clairvoyance, les sources du grand danger qui menace les sociétés musulmanes. Selon lui, le « cerveau musulman qui s’appuie et se réfère aux travaux réalisés par l’imam Al-Chafi’i datant du 2e siècle de l’hégire vit une crise dangereuse ».

« L’imam Al-Chafi’i appartient à son époque (9e siècle de l’ère chrétienne et 2 ème siècle de l’hégire). Il a réalisé ses travaux selon les moyens de l’époque. Il a jeté les bases de l’exégèse durant son époque. Est-il normal que le cerveau musulman continue à travailler avec les mêmes moyens ? Vous n’êtes pas d’accord avec mois que nous vivons une crise de qualité qui est anormale », affirme-t-il.

Et à El Hadj Douak de s’interroger : « Comment un homme décédé il y a plusieurs siècle, continue à encadrer un cerveau censé être vivant ? Comment ce vivant se réfère-t-il aux morts en continu ? Est-il normal que ce cerveau fasse confiance à la parole des morts et n’accepte pas de créer lui-même sa propre pensée ? Pourquoi ce cerveau abuse-t-il dans la récitation des textes des prédécesseurs et ne peut pas créer ses propres textes ? »

Affirmant qu’il ne réclame pas « la rupture », l’invité de Coran TV précise que le cerveau musulman doit être provoqué et secoué. « Nous ne pouvons pas affronter les relations internationales et la mondialisation avec la logique d’Al-Cahfi’i. Nous ne pouvons pas affronter le monde avec la logique d’Ibn Taymyya qui est dangereuse. Nous devons affronter le monde avec une logique basée sur les valeurs », assène-t-il.

Selon lui, les « divisions religieuses anciennes sont caduques ». « Le danger ne vient pas aujourd’hui des religions monothéistes, mais de celui qui veut enlever le caractère sacré du monde. Les réponses du passé pèse lourdement sur notre Fiqh », regrette-t-il.

Le docteur souligne aussi un autre danger qui pèse sur la société algérienne. « Ecoutez les gens dans les rues. Ils ne citent un chrétien que par la saleté, et ne parle pas d’un juif sans l’insulter. Notre jeunesse est très influencée par tout ça. Le discours dans les mosquées et sur certains médias produisent un être humain dangereux qui ne peut pas se tourner vers l’avenir. Cette logique qui consiste à ne considérer comme humain que le musulman est très dangereuse. Les musulmans sont une partie de l’humanité et non pas l’humanité entière. Cela doit être rappelé partout, dans les médias, dans les mosquées », appelle-t-il.

algeriemondeinfos.com

Article recommandé

  • On a testé pour vous la CC crème Anti rougeurs : 03 Septembre 2014

  • Petits financiers aux amandes20 Juillet 2014

  • Réveillon au Seven Times20 Décembre 2017

  • Artisan'Elles Expo-vente artisanale féminine07 Octobre 2016

  • Sortie familiale : journée à la plage de - CAP DJENET BOUMERDES - 28 Juin 2018

Commentaires


Laissez un commentaire