Beauté visage § corps

Nos crèmes naturelles contiennent aussi des dérivés du pétrole ! voici comment les démasquer ?

#creme_naturelle_dérivé_pétrole

Avez-vous remarqué que parfois à force de vouloir éviter un « problème » on tombe, pile poil dans un autre encore plus sournois, en fait on se croit maligne mais la réalité nous rattrape très vite et on découvre que les fabricants de produits cosmétiques le sont encore plus. J'écris « on » car je pense que beaucoup d'entre nous sont tombées dans le piège de se dire : « Pour éviter les produits chimiques contenus dans les crèmes industrielles, j'opte pour une crème naturelle achetée dans un magasin de produits naturels » ainsi « je préserve ma santé ». A vrai dire c'est un raisonnement intelligent, car avec toutes ses campagnes publicitaires qui nous vendent du rêve mais, qui nous empoisonnent en même temps, mieux vaut être prudente.

Campagne initiée par le magazine zeinelle #zéro_produits_chimiques *

Personnellement c'est le hasard qui a bien fait les choses et c'est grâce à lui que j'ai découvert que même les crèmes naturelles contiennent des produits chimiques.

Soucieuse de ma santé et dans le cadre de la nouvelle campagne initiée par le magazine zeinelle #zéro_produits_chimiques j'achète une crème naturelle composée de miel, propolis, huile de nigelle, huile de germe de blé, allantoïne, conservateur et support minéral, dans l'ensemble je me dis bon ça va, il y a pire comme composition, il est vrai que le fait de lire « conservateur »  ça ne m'a pas vraiment enchantée, mais soyons réalistes, une crème sans conservateur rancie au bout de trois semaines, ( malheureusement ce composant est "indispensable" ) !!! mais promis la prochaine fois, j'achèterai ma crème chez un fabricant/artisant de produits cosmétiques naturels à 100% qui à défaut d'utiliser un conservateur chimique utilisera plutôt de l'extrait de pépins de pamplemousse. ( ce dernier est réputé pour être un trés bon conservateur naturel ).

Quand le marketing se met au " naturel "

L’histoire des conservateurs étant « réglé », il y a un autre composant qui a attiré mon attention le composant : « support minéral ». Au début, je croyais avoir lu, huile minérale, je me suis dit, ça doit être une huile enrichie en minéraux, un truc du genre, sincèrement sans m’attarder plus que ça, mais c’est en approfondissant mes recherches que j’ai compris que derrière cette rassurante appellation se cachait un dérivé du pétrole qui est paraffinum liquidum, appelé également huile de praffine ou huile minérale qui a comme effet "d’hydrater" la peau, la rendre douce mais malheureusement sur le long terme boucher les pores, dessèche la peau et empêche les actifs essentiels des crèmes de pénétrer le derme.

Furieuse d'avoir été bernée aussi facilement, moi qui me croyais maligne, j'ai finalement gardé cette crème que j'applique occasionnellement sur le visage mais, également  sur les mains en attendant de reprendre mes bonnes habitudes d'alterner entre le gel d'aloe vera, huile d'argan, et huile de coco vierge afin de faire profiter ma peau des bienfaits que contiennent les vrais produitsde beauté de dame nature.

Esma Djigouadi

*Campagne initiée par le magazine zeinelle #zéro_produits_chimiques : nous reviendrons trés bientôt avec plus de détails au sujet de cette campagne.

Articles associés :

En panne de démaquillant ? Voici 3 recettes express et économiques

Pourquoi certaines huiles de coco ne tiennent pas promesse ?

 

 

 

Article recommandé

  • Mahmoud Darwich à l'honneur le 8 septembre à Alger 05 Septembre 2018

  • Algérie : la carte militaire ne sera plus exigée dans la fonction publique26 Novembre 2013

  • Médéa / Une école “exemplaire” adopte le modèle japonais04 Mars 2017

  • Stages pour enfants19 Mai 2015

  • Animation enfants : Les moyens de communication04 Mai 2014

Commentaires


Laissez un commentaire