Société Algérienne § Culture § économie

Amina Mezioud devient Grand Maître International des échecs : Une première historique en Algérie

#jeu_echec_algerie_amina_mezioud

Depuis qu’elle a commencé à jouer aux échecs à Constantine, Amina Mezioud a toujours fait preuve d’un sérieux et d’une discipline exemplaires. Des critères qui lui ont assuré la réussite durant sa carrière.

Elle vient de connaître une belle consécration en décrochant le titre de Grand Maître International féminin (GMI), le premier du genre dans l’histoire des jeux d’échecs en Algérie. «J’ai obtenu ce titre après 26 ans de travail ; c’est un titre que je devais obtenir au Championnat d’Afrique en 2011 à Maputo, en Mozambique, année où je me suis classée première, mais la commission des arbitres me l’a injustement retiré.

J’ai continué à me battre en obtenant deux normes de Grand Maître féminin et il ne m’en restait qu’une. Après avoir remporté le Championnat arabe toutes catégories au mois de novembre dernier, la Fédération internationale des échecs (FIDE) me l’a finalement attribué», a-t-elle révélé à El Watan. «C’était une compétition de haut niveau, avec de très fortes joueuses titrées. J’ai gagné 6 parties et obtenu 3 nuls, avec pour résultat une performance élo 2104, un classement reconnu par la FIDE pour obtenir ce titre qui représente le sacrifice de toute une vie», a-t-elle précisé.

Une belle récompense qui demeure une première en Algérie, pour une joueuse douée au palmarès très riche et difficile à égaler. Née le 1er janvier 1988, Amina Mezioud s’initie aux échecs à l’âge de 5 ans grâce à son père, Mohamed. Elle fera ses débuts avec ses frères Rimel et Minou et sa sœur Besma, puis rejoint le Constantinois échecs club (CEC) où elle a été formée. Le CEC avec lequel elle évolue toujours. «J’ai aussi fait deux saisons à l’ASEC, avec M. Memdouh Djeghri et deux autres au NRM avec Sofiane, qui m’ont assuré un bon encadrement», a-t-elle affirmé.

Elle est championne d’Algérie des U10 à 8 ans, avant de jouer à 12 ans en équipe nationale féminine senior. A 14 ans, elle est championne d’Algérie senior, avec 2 médailles d’or aux Jeux africains d’Abuja (Nigeria). Elle est championne arabe senior à 16 ans.

Elle est imbattable durant des années, 15 fois médaillée d’or aux Championnats d’Afrique seniors, 11 fois médaillée d’or aux Championnats arabes, Maître International féminin en 2006, avec 5 qualifications à la Coupe du monde. «En décrochant ce titre, j’ai pensé d’abord à mon père, qui m’a initiée à ce jeu, accompagnée, et aidée à résister et combattre dans les plus durs moments, je pense également à mon défunt président Makhlouf Demigha, à mon entraîneur Guerroui Nacer Eddine, à mes premiers initiateurs Hamla Nabil, Hamla Djazil, Guerbas Chawki, à tous les joueurs du CEC qui m’ont aidée, à Ahmed Mantseur qui demeure mon second père, à ma Fédération et à tous les entraîneurs de l’équipe nationale, à ma famille qui m’a beaucoup soutenue et particulièrement à mon sponsor Groupe GY Plus», dira-t-elle reconnaissante.

elwatan.com

Article recommandé

  • Docteur M : Le harcèlement scolaire chez l'enfant: les signes qui devraient alerter les parents05 Décembre 2018

  • Faut-il changer de routine beauté en Hiver ? (crème du jour, bain, alimentation)10 Novembre 2017

  • Musée by Night Sétif : Ramadan 2015 Smash Events22 Juin 2015

  • Règles douloureuses: 11 remèdes naturels pour soulager les douleurs. 02 Décembre 2013

  • Oran : Salon de l'emploi Tamheen/16 Septembre 2017

Commentaires


Laissez un commentaire