« Logement promotionnel public » : la première tranche ramenée à 55 millions de centimes

f« Logement promotionnel public » : la première tranche ramenée à 55 millions de centimes

Par : www.algerie-focus.com

Le gouvernement ne dit jamais non ! Aux souscripteurs au du Logement promotionnel public qui se plaignent de la cherté des premiers apports personnels (1 million de dinars) exigés pour accéder à un logement, le ministère de l’Habitat aurait répondu par un avis favorable : la première tranche à payer ne sera que de 550 000 DA, soit près de la moitié du montant exigé initialement.

Les quelques milliers de citoyens qui ont souscrit au programme de Logement promotionnel public ont de quoi être soulagés. Alors qu’ils se plaignent du montant très élevé de la première tranche qui leur est exigée par l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI), ils viennent d’avoir la confirmation que le montant est finalement divisé de moitié. Ils ne vont payer que 550 000 DA (55 millions de centimes) au lieu des 100 millions de centimes exigés dans un premier temps.

Moins d’une année après le versement de la première tranche, l’ENPI exigera le paiement d’une deuxième tranche de 1,5 million de dinars. Mais à partir de cette étape, le souscripteur pourra théoriquement faire recours à un prêt bancaire.

Les prix des logements de type LPP varieront selon les wilayates. Ils oscillent entre 7 et 7,5 millions de dinars. Ces logements ne bénéficient pas d’une aide directe de l’Etat. Les autorités interviennent juste dans les prix du terrain qui seront aidés.

 

Article recommandé

  • Vidéo : N’utilisez jamais le gingembre si vous avez l’un de ces troubles-santé06 Novembre 2017

  • Que faire avec des restes de poulet ? : Parmentier de poulet 01 Janvier 2016

  • On a testé pour vous la crème nettoyante douceur de NIVEA (peaux sèches et sensibles):03 Janvier 2015

  • Voici le secret pour faire entendre raison à un enfant capricieux13 Mars 2017

  • Pourquoi maigrir commence dans la tête ?15 Septembre 2014

Commentaires


Laissez un commentaire