Alger célèbre octobre en… rose : Campagne de sensibilisation contre le cancer du sein

g

Alger célèbre octobre en… rose : Campagne de sensibilisation contre le cancer du sein

Par : journal liberté  

“99% des femmes que nous recevons sont saines”, rassure le professeur Bendib, tout en invitant la gent féminine à se débarrasser de son hésitation et à faire une mammographie.

Une soirée était organisée à Alger, avant-hier, pour lancer Octobre rose, le mois mondial de lutte contre le cancer du sein. À l’image de ce qui se fait dans les grandes capitales du monde, l’imposant édifice de la Grande-Poste est resté éclairé en rose durant toute la soirée de mardi à hier. Menée par l’association El-Amel du Centre Pierre-et-Marie-Curie, (CPMC), la campagne de lutte contre cette pathologie touchant des milliers d’Algériennes a, cette année, pour thème : “Tous pour elles.” Le lancement officiel de cette campagne a été donné par Abdelmalek Boudiaf, ministre de la Santé et de la Réforme hospitalière. La cérémonie était également rehaussée par la présence de la ministre de la Poste et des TIC, Zohra Derdouri, dont le département s’est engagé, depuis quelques années, à soutenir et sponsoriser diverses activités de l’association El-Amel.
À rappeler, entre autres actions de sponsoring, l’achat d’un mammobile (camion équipé d’un appareil de mammographie), actuellement installé à même le siège de ce ministère pour une opération-pilote de dépistage au profit des employés du secteur du centre du pays. Cette opération, relève Mme la ministre, aura permis le dépistage de “812” femmes, employées du secteur dans les wilayas du Centre. Présentant le programme des activités à mener, en collaboration avec l’association El-Amel, Mme Derdouri a clairement affiché l’implication de son secteur pour réaliser les objectifs de la campagne de lutte contre le cancer du sein.
La prévention du cancer du sein passe inévitablement par le dépistage précoce de la photologie. “Plus la maladie est dépistée à un stade précoce, plus les chances de guérison sont élevées”, telle est la recommandation principale des cancérologues.
D’où l’utilité d’une campagne de sensibilisation et d’information régulièrement menée par l’association El-Amel du CPMC. “Notre rôle est de sensibiliser et d’informer régulièrement les femmes sur la nécessité d’effectuer une mammographie tous les deux ans, à partir de 40 ans”, a insisté, dans son intervention, Hamida Kettab, secrétaire générale de la l’association El-Amel, non sans rappeler le nombre important des nouveaux cas de cancer du sein détectés chaque année. Selon les derniers chiffres, quoique approximatifs, le nombre de nouveaux cas est passé de 9 000 l’année dernière à 11 000 cette année.
Pour autant, les femmes “ne doivent, en aucun cas, avoir peur d’aller se faire dépister au moment opportun”, insiste, à ce titre, le Pr Ahmed Bendib, en relevant que “seuls 5 cas de cancer sont détectés sur 1 000 femmes ayant fait une mammographie”. “99% des femmes que nous recevons sont saines”, martèle le professeur, tout en invitant les femmes à se débarrasser, donc, de leur hésitation à faire une mammographie. Le doyen des professeurs algériens en sénologie explique, en outre, que le dépistage précoce du cancer du sein facilite nettement son traitement et réduit considérablement le coût de la prise en charge.

Abdelmalek Boudiaf : “Le Plan de lutte contre le cancer dévoilé la semaine prochaine”
Qu’en est-il de la prise en charge de cette pathologie aujourd’hui dans notre pays ? Lors d’un point de presse tenu en marge de la cérémonie d’Octobre rose, le ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf, a rassuré que son département a engagé un vaste programme visant l’amélioration progressive de la prise en charge de la maladie du cancer. Pour lui, les manques signalés dans les centres spécialisés s’expliquent, à présent, par des contraintes liées, entre autres, au non-achèvement de la totalité des centres anticancer prévus pour recevoir les équipements nécessaires devant répondre aux attentes des patients. Il a affirmé, à ce titre, que ces nouveaux centres, dont les deux déjà livrés  Sétif et Batna, seront “opérationnels d’ici à la fin de l’année”. Le ministère prévoit également les restaurations des anciens centres. Le ministre rassure, en outre, que même “le problème de la radiothérapie sera définitivement réglé à l’horizon 2015”, niant, au passage, que les rendez-vous sont actuellement “très éloignés”, comme dénoncé par des patients qui souffrent le martyre pour trouver une place dans un centre de radiothérapie.
Par ailleurs, M. Boudiaf semble avoir accédé à la demande des professionnels pour l’élaboration d’un fichier national du cancer. “Une opération de recensement des cas de cancer a été lancée dans tous les centres de soin du pays pour l’élaboration d’un registre national du cancer”, a-t-il affirmé à ce propos. Quid du fameux Plan cancer qui a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années ? Pour M. Boudiaf, “aucun Plan cancer n’avait existé en Algérie”. “Le seul projet du Plan cancer est celui préparé par la commission dirigée par le professeur Zitouni, désigné par le président de la République, et que je présenterai d’ici à la semaine prochaine”, a-t-il confirmé. Les recommandations émises par les professionnels spécialisés seront-elles retenues ? C’est tout le mal que souhaite, entre autres, le professeur Bendib, qui affirme avoir remis ses propositions au professeur Zitouni.

 

Article recommandé

  • EVE 2014: nécessité d’investir dans les produits de beauté naturels05 Mars 2014

  • Sondage : l’écrasante majorité des jeunes algériens veut partir à l’étranger01 Août 2018

  • Toufik, Saïd et Tartag arrêtés : « la bande » frappée au cœur04 Mai 2019

  • Conférence-débat autour du thème « l'ecriture et la jeunesse au temps du numérique 16 Novembre 2017

  • Salon de l'artisanat au fayet club31 Mai 2018

Commentaires


Laissez un commentaire