Vitalité, antistress, minceur… Les raisons de se lancer dans une cure dite « détox » sont multiples. Mais inutile de jeûner pour se sentir en forme. Au quotidien, on peut adopter de petites habitudes simples, pour nettoyer son corps et l’aider à mieux fonctionner. Il est possible d’aider le foie, le filtre naturel de notre organisme, à faire son boulot pour éliminer les toxines, ces déchets que produit naturellement le corps et qu’il a, parfois, du mal à évacuer.

1. Du citron au réveil

Au saut du lit, pressez un citron dans un verre d’eau tiède. Le mélange va réhydrater votre corps (qui s’est déshydraté durant la nuit), en lui apportant du potassium, du calcium et du magnésium.

Le jus de citron est un bon allié du foie. Il l’aide à produire plus d’enzymes qui aident à la digestion et à l’élimination des toxines. Enfin, la vitamine C contenue dans le citron est un puissant antioxydant et renforce le système immunitaire.

2. Respirez, soufflez…

Certains mouvements de yoga permettent de libérer la pression et le stress accumulé au niveau du ventre. Allongé sur le dos, ramenez vos genoux vers votre poitrine en les entourant avec vos bras. Inspirez et expirez profondément, lentement, une dizaine de fois. Laissez reposer vos jambes sur votre poitrine aussi longtemps que vous le pouvez.

Une respiration profonde aide à détendre vos muscles abdominaux et le diaphragme. Effectués au réveil ou au coucher, ces mouvements facilitent la digestion.

3. Mangez des choux (pas ceux à la crème !)

Crus, cuits, en salade, en soupe, en papillote, à la vapeur, tous les choux aident le foie à éliminer les toxines. En plus, ils sont antioxydants (le chou-fleur contient autant de vitamine C que l’orange), drainants et riches en minéraux. Pour les estomacs fragiles, préférez une cuisson en deux eaux pour blanchir les légumes.

Pensez aussi aux autres légumes crucifères : les blettes, le brocoli, le cresson, le radis, le rapini, la roquette, les épinards, le navet… Riches en eau, en minéraux, en vitamines (C et B9), en antioxydants, ils sont excellents pour la « détox ». À adopter au quotidien dans votre assiette, pour une alimentation plus saine.

4. Mangez des noix

Noix, amandes, pistaches ou encore noisettes (non salées bien entendu), sont riches en oméga 3, une graisse essentielle pour détoxifier l’organisme. Elles contiennent aussi de la vitamine E, des antioxydants et du magnésium. Ces fruits à coques ont aussi l’avantage de combler la faim car ils contiennent des protéines végétales et des fibres qui ont un effet sur la satiété.

5. Buvez

De l’eau bien sûr ! On recommande 1,5 litre par jour, mais tout dépend de votre organisme et de vos besoins. En période de « détox », vous pouvez doubler cette quantité. L’eau, en s’infiltrant dans les cellules, nettoie les tissus et emporte les toxines qui seront directement évacuées dans les toilettes. Thés et tisanes permettent de varier.

Parmi les « super tisanes », privilégiez le pissenlit et le chardon-marie. Le pissenlit stimule les fonctions hépatiques. Il nettoie le foie, il draine la vésicule biliaire, les reins et élimine l’acide urique (sa présence dans le sang augmente lorsqu’on consomme trop d’alcool, de protéines ou lorsqu’on est en surpoids) et l’excès de cholestérol. Quant au chardon-marie, il accélère l’évacuation de la bile et répare les foies abîmés (il est notamment recommandé en cas de cirrhose).

6. Bain au sel d’Epsom (sulfate de magnésium)

Certes, ce conseil ne s’appliquera pas tous les jours. Présenté sous la forme de petits cristaux blancs, ce sel tient son nom de la station d’Epsom, au Royaume-Uni, où son utilisation était très répandue.

Versez deux ou trois poignées dans l’eau du bain, restez-y au moins vingt minutes pour laisser le temps au corps d’assimiler les minéraux, car les deux composés de ce sel, le sulfate et le magnésium, s’absorbent très bien par la peau. Attention, il n’est pas conseillé aux personnes souffrant d’œdèmes, d’insuffisance rénale, d’hypertension ou de problèmes cardiaques.