Artistes et pouvoirs veulent ranimer Alger la blanche endormie

x

Au milieu d’une foule joyeuse et dansante, un jeune homme assis en tailleur gratte ses cordes. Il tente de réveiller Alger où depuis des années règne le calme à la nuit tombante, seuls les klaxons rompant le silence.

A la mi-janvier, Mohammed Daha, alias Moh Vita Boy, 29 ans, a été interpellé par la police pour occupation illégale de l’espace public. Cette interpellation a engendré un large mouvement de solidarité suivi d’un concert improvisé sur l’une des places les plus fréquentées d’Alger, une ville de plus de trois millions d’habitants dépourvue d’une vraie salle de concert.

Il y a un besoin pressant chez les jeunes Algérois de réinvestir l’espace public et de réveiller leur ville endormie, expliquent à l’AFP Idir Tazerout et Mehdi Mehenni, organisateurs de la mobilisation sur les réseaux sociaux.

« Les gens qui ont soutenu l’artiste voulaient depuis longtemps sortir dans la rue, non pas pour semer l’anarchie mais pour s’exprimer tout simplement », constate Mehdi.

En réponse à la mobilisation, le maire d’Alger Abdelhakim Bettache a rapidement octroyé une autorisation au musicien, avant d’appeler tous les artistes désireux de se produire sur les trottoirs à venir se présenter à la mairie.

article : Huffpostmaghreb.com

Article recommandé

  • Livre audio : comment se faire des amis et influencer les autres ?27 Novembre 2016

  • Sécurité sociale : les Algériens pourront se soigner «gratuitement» en France02 Décembre 2018

  • La course de la famille17 Mai 2015

  • Education: Vers la mise en place d’une stratégie de lutte contre l’échec scolaire06 Septembre 2016

  • Programme des soirées ramadanesques de City Center21 Mai 2018

Commentaires


Laissez un commentaire