Société Algérienne § Culture § économie

Alerte canicule : Le ministère de la Santé rappelle les gestes qui sauvent

d

Alors qu’aucun BMS canicule n’a été émis: Le ministère de la Santé rappelle les gestes qui sauvent

Même si aucun bulletin météo spécial (BMS) n’a été émis par l’Office national de la météorologie, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH) a recommandé, hier, aux citoyens de se protéger de la canicule, particulièrement, pendant ce mois de carême, en raison des températures saisonnières. Le ministère rappellera une série de mesures basiques à prendre, principalement pour les enfants en bas âge, les personnes âgées et les malades chroniques, faisant partie de la population la plus vulnérable. Les précautions à prendre consistent à éviter de sortir aux heures les plus chaudes de la journée et qu’en cas d’impératifs, ne pas oublier de porter des vêtements légers et amples, de se protéger la tête et d’éviter une exposition «prolongée» au soleil.

Les citoyens sont également invités à se désaltérer suffisamment, entre le f’tour et le s’hour, en évitant les boissons très sucrées ou à forte teneur en caféine. Il est aussi conseillé de fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil, tant que la température extérieure est «supérieure» à celle de l’intérieur et à ne pas s’adonner aux activités extérieures (sport, jardinage, bricolage…) et dans la mesure du possible, à se doucher plusieurs fois par jour.

Le MSPRH a, en outre, appelé les citoyens à être attentifs aux symptômes de l’insolation et à être «alertés» en cas de forte chaleur par des signes comme les maux de tête, l’envie de vomir, la soif intense, une peau anormalement chaude, rouge et sèche ainsi qu’une confusion mentale. Dans ce cas, précise le ministère, les citoyens doivent contacter rapidement les secours (SAMU, Protection civile) et de transporter, entre-temps, la victime d’insolation dans un «endroit frais», de la «faire boire», de l’asperger d’eau fraîche (ou la couvrir avec un linge humide) et de l’aérer.

Et pour ne pas être pris au dépourvu, le département de la Santé rappelle que la direction générale des services de santé a mis en place une organisation «spécifique» pour la prise en charge des effets induits par la canicule, comprenant notamment : l’élaboration d’une fiche technique relative à la conduite à tenir devant un «coup de soleil» ou «une complication» due à la chaleur, la présence effective des personnels des urgences, l’identification de lits de réanimation dédiés à ces cas et enfin, la «disponibilité effective d’un stock» de produits pharmaceutiques spécifiques, y compris les fluides médicaux. Rappelons que le mercure enregistre des pics saisonniers impressionnants principalement dans les régions sud du pays.

Plusieurs décès imputés aux fortes canicules sont également enregistrés dans ces zones. L’année dernière, 14 personnes ont succombé à la vague de chaleur qui s’était abattue sur le sud du pays. La plupart des victimes ont été enregistrées dans les wilayas de Tamanrasset et Adrar où les températures ont dépassé quelquefois les 56°. C’est dans la daïra d’Oulef, à 290 km au sud d’Adrar, qu’avait été enregistré le plus grand nombre de victimes avec la mort de cinq personnes. À Reggane, trois personnes sont mortes de soif durant le mois de ramadhan 2016, s’ajoutant à celles enregistrées à In Salah, dans la wilaya de Tamanrasset, où six personnes avaient trouvé la mort, parmi lesquelles un jeune ouvrier de 26 ans qui a succombé alors qu’il travaillait sur un chantier de forage appartenant à une société nationale.

Lequotidien-oran.com

Article recommandé

  • Astuce mode hidjab06 Mars 2017

  • Sortie découverte : un printemps à miliana01 Mars 2017

  • Les mille et une nuit : sortie nocturne/dîner traditionnel à la Casabah 21 Mai 2018

  • Inspiration look : robe pull long31 Janvier 2021

  • Une équipe algérienne vainqueur du Huawei ICT competition !27 Mai 2019

Commentaires


Laissez un commentaire