Bien-être § Santé § Maman

Trois aliments « sains » dont il ne faut pas abuser

r

Les médecins, les réseaux sociaux, la publicité, les recommandations officielles (et notre mauvaise conscience, après avoir englouti un hamburger) nous incitent sans cesse à manger plus sainement. Moins gras, moins salé, moins sucré. Mais certains aliments, pourtant considérés comme « sains », peuvent être toxiques si (et seulement si) on en abuse.

Les épinards :

Il n’y a que Popeye qui a le droit de surconsommer les épinards pour être fort ! Parce qu’en réalité, si c’est bon d’en consommer, il ne faut pas en abuser. Pourquoi ? Parce que les épinards contiennent une grande quantité de sels d’oxalate (appelés aussi sels d’oseille, ils sont présents dans les rhizomes et racines de nombreuses plantes). Insolubles dans l’eau, ils sont la cause de calculs rénaux. On en trouve aussi dans le cacao et le thé et en moindre quantité dans la rhubarbe, la blette, l’oseille, la betterave et le persil.

Le thon en boite :

Dans le mensuel 60 millions de consommateurs du mois de mai dernier, une enquête intitulée « Tout n’est pas bon dans le poisson » révèle ce qui se cache vraiment dans nos boîtes de thon. Les experts de la consommation avancent que les quinze boîtes analysées présentent « sans exception » du mercure et de l’arsenic à des doses plus ou moins élevées, mais aussi des arêtes voire des fragments de cœur et d’ovocytes. D’autres poissons contiennent aussi du mercure.

Dès 2004, une étude pharmacologique américaine, intitulée « Mercury Exposure in Children » (exposition des enfants au mercure) montrait que le mercure, transporté par le sang, attaque ensuite les reins, le cerveau et le système nerveux. Chez la femme enceinte, il traverse facilement le placenta pour atteindre le fœtus. Même après la naissance, les risques perdurent puisque le lait maternel humain est aussi contaminé.

La viande rouge :

Un bon bifteck, ça vous tente, non ? Alors de temps en temps, pourquoi pas, mais sachez qu’il ne faut pas trop abuser de la viande rouge. Elle apporte du fer et bon nombre de personnes en manquent. Le fer est essentiel au transport de l’oxygène et à la formation des globules rouges dans le sang. Mais un surdosage de fer peut être nocif : l’accumulation de fer dans l’organisme entraîne la mort cellulaire et pourrait contribuer à l’augmentation du risque de développer des maladies cardiovasculaires. Les supplémentations en fer sont alors utiles seulement pour les personnes anémiées et les femmes en âge de procréer, sous réserve d’une recommandation du médecin, évidemment !

Article recommandé

  • Comment déthéiner son thé ?03 Février 2014

  • Téléchargez gratuitement le livre 20 Janvier 2019

  • HAUSSE DES PRIX DU CITRON, DU CLOU DE GIROFLE ET DU THYM : : DES COMMERCANTS ORANAIS VERBALISÉS04 Août 2021

  • Pastilla sucrée aux pommes27 Août 2020

  • COMITÉS DES VILLAGES D’ATH RZINE (BÉJAÏA) : La dot de la mariée fixée à 100 000 DA13 Décembre 2018

Commentaires


Laissez un commentaire