Société Algérienne § Culture § économie

Le Pr Kamel Daoud honoré par Biopharm pour son admission à l'académie française de pharmacie

#biopharm-kamel_daoud_acadèmie_francaise_pharmacie

C’est au sein de l’hôtel Mercure, que le chercheur et professeur algérien Kamel Daoud  a été honoré , ce mercredi 21 novembre 2018, par le groupe pharmaceutique BioPharm, pour son entrée comme membre de l’Académie Française de Pharmacie.

La cérémonie d’ouverture s’est faite en présence du Directeur Général de BioPharm, Mr Kerrar, du recteur de l’USTHB, Mr Saidi Mohamed et du professeur Merab Boudia Rachida.
Rappelons que Madame Boudia Rachida est la première femme algérienne a avoir été membre, en 1982, au sein de cette honorable institution.

Mr Kamel Daoud est né le 06 Avril 1964 à Relizane .
Après l’obtention de son Baccalauréat, il rejoint l’Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene, à Bab Ezzouar, pour obtenir en 1989, son diplôme d’ingénieur en génie chimique. 
en 1990, il décroche son diplôme d’études approfondies en Génie des procédés à l’Université de Technologie de Compiègne, en France.
En 1993, il obtient son Doctorat en Technologie des poudres au centre de Recherche de l’USTHB.
En 1994, il intègre cette université comme enseignant-chercheur ;
En 2000 il crée la filière et le laboratoire de Génie Pharmaceutique à l’USTHB.
en 2008, il devient professeur.

M. Daoud a à son actif plus de 25 publications dans des journaux scientifiques de renommée établie, une quinzaine d’encadrement de docteurs et de magisters ainsi qu’une centaine de projets d’études.. 
Ce chercheur et membre de l’Académie française de pharmacie a également collaboré avec d’éminents spécialistes dans le domaine du génie pharmaceutique, en Algérie où dans plusieurs autres universités européennes et nord-américaines. 
En 2003, Kamel Daoud a rejoint le Centre de recherche et de développement du groupe Saidal, qui l’a accueilli à bras ouverts pour lui offrir la possibilité de mettre à profit ses connaissances dans les procédés au service du développement du médicament générique.

En 2008, il rejoint le groupe Biopharm, où il a pris part à la création d’un laboratoire de développement : ce sera le premier laboratoire de recherche privé en Algérie.
Les travaux ont débouché sur la mise sur le marché de dizaines de médicaments génériques. « Je suis fier, a-t-il témoigné, que des milliers de patients algériens soient traités avec des médicaments auxquels j’ai directement participé à l’élaboration.

Ce chercheur a été élu à l’Académie française de pharmacie en octobre 2017, sur proposition de ses membres. “C’est le fruit de nos recherches, moi et mes équipes de scientifiques, qui a interpellé mes confrères de l’autre côté de la Méditerranée, pour me proposer de rejoindre cette prestigieuse institution.
Il s’agit d’un véritable temple de débat autour du médicament et de la santé publique”, a t-il fait savoir. 
M. Daoud estime qu’être élu à l’académie française de pharmacie est une reconnaissance par mes pairs pour mes modestes compétences dans le domaine pharmaceutique. Il s’agit également, souligne-t-il, d’une “reconnaissance à l’égard des scientifiques Algériens”.
“20% des académiciens ne sont pas pharmaciens et moi-même je fais partie de ce lot. Mais le développement de la production du médicament fait appel à plusieurs sciences. La pharmacie, la biologie, la chimie et le génie pharmaceutique ont un lien avec le médicament”, souligne Kamel Daoud.

Cette consécration n’est qu’un commencement pour M. Daoud. “Faire partie de l’académie française de pharmacie n’est pas une fin en soi”, a-t-il déclaré. Il s’agit plutôt du début d’une nouvelle responsabilité: celle de continuer à transférer le savoir à une nouvelle génération pour garantir la production de médicaments de qualité”.
“Je ne serai jamais debout ici, à cette cérémonie organisée par Biopharm, sans les enseignants qui, par leur passion et leur patience, m’ont transmis tout mon savoir. A ces hommes et femmes, mes salutations”, a-t-il déclaré  lors de son allocution. 

Il a également tenu à remercier son épouse pour tout le soutien et la patience dont elle a fait montre.
Il a notamment ajouté qu’il était très fier d’être le fruit de cette université algérienne.
Lors de leur discours,
M. Saidi, Recteur de l’Université de Bab Ezzouar, a salué l’engagement du chercheur et professeur à mettre à profit les résultats de ses travaux au service de l’industrie pharmaceutique algérienne.  
Mme. Merad Rachida a de son côté félicité le professeur pour son élection, en exprimant sa fierté de le compter parmi les cinq universitaires algériens membres de l’Académie française de pharmacie, notamment le Professeur Houari Abed, Président de l’ordre des pharmaciens , le Pr Reguabi , professeur de toxicologie et le Pr Mansouri, professeur au département Pharmacie au CHU de Bab El Oued.

Zeinelle.com félicite Mr Kamel Daoud pour son admission au sein de l’Académie Française de Pharmacie.
Il est à noter que Mr Kamel Daoud donnera une conférence sur l’exploitation de l’intelligence artificielle dans les procédés pharmaceutiques le 5 décembre 2018 à Paris.

Nadia.B

#

#

#

 

 

Article recommandé

  • Recette minceur : OMELETTE AUX POIVRONS 05 Juin 2014

  • Salami maison sans conservateur avec du poulet frais23 Janvier 2021

  • Astuce pour arreter le saignement du nez16 Août 2020

  • On a testé pour vous Huile Extraordinaire-Elseve de l’Oréal Paris :04 Janvier 2014

  • Décès de l’acteur Algérien Mohamed Djedid dit « Houari »15 Avril 2018

Commentaires


Laissez un commentaire