Société Algérienne § Culture § économie

Suivez les principaux événements de cette journée de lundi 4 mars

#algerie

9h35. Ali Ghediri continue de susciter de vives critiques sur les réseaux sociaux, accusé d’avoir donné un coup de pouce à Bouteflika.  “Les Algériens n’auront certainement pas droit de la présence physique d’un candidat. Tout est par procuration, c’est le cas même pour certains lièvres”, écrit le député RCD Atmane Mazouz.

09h26. Toute la nuit, les hélicoptères n’ont pas cessé de survoler Alger, selon les témoignages des habitants de la capitale

09h18. L’actrice et réalisatrice franco-algérienne Maïwenn sur Europe 1 : “Quand on est sur place, en Algérie, on ressent énormément le poids de la dictature. On ne peut rien faire, tout est alambiqué, tout est corrompu, rien n’est officiel. C’est un fonctionnement que je n’ai jamais vu ailleurs”. La réalisatrice de Polisse et Mon Roi ajoute : “Parallèlement, ce qui est fou, c’est qu’on a l’impression que les jeunes parlent de leur pays comme de leur mère. C’est très beau. Je n’ai jamais vu autant de solidarité de la part d’un peuple”.

09h10. Les partisans de Bouteflika continuent d’observer le silence. Ce matin, aucun parti de l’Alliance n’est encore monté au créneau pour assurer le service après-vente de la candidature et de la lettre de Bouteflika. Pour l’heure, seul l’ambassadeur d’Algérie en France s’est exprimé.

09h08. Léger dispositif de sécurité autour de la présidence à El Mouradia. Des fourgons de la police antiémeute sont stationnés autour du rond-point, et un peu plus bas, devant le lycée Descartes, des fourgons et des camions antiémeute sont stationnés aussi.

09h04. La candidature de Bouteflika suscite interrogations et moqueries sur les réseaux sociaux. “Pour retirer la carte d’identité, on exige la présence de l’intéressé. Pour diriger, le pays, la présence du concerné n’est pas nécessaire !”

08h57. L’Algérie suscite le débat en France, avec souvent des approximations.

08h51. Louisa Hanoune organise une conférence de presse extraordinaire ce lundi à 13h00 au siège de son parti à El Harrach-Alger

08h45. Abdelkader Mesdoua sur Bouteflika : “Bien entendu, il n’a pas sa santé de 20 ans mais il a toute sa tête de 20 ans”.

08h42. VIDÉO. “Bouteflika est vivant”. Sur la chaîne français CNews ce matin,  Abdelkader Mesdoua, ambassadeur d’Algérie en France est interrogé sur le président : « Je le dis en toute certitude : bien entendu Abdelaziz Bouteflika est vivant. »

Au lendemain de la lettre de Bouteflika aux Algériens, les mesures de sécurité ont été considérablement renforcées à Alger-centre, a-t-on constaté ce matin. Des renforts de police sont déployés de la Place Audin jusqu’à la Grande Poste.

Hier soir, Alger et plusieurs autres wilayas ont connu des manifestations nocturnes en réaction au maintien de la candidature du chef de l’Etat pour un nouveau mandat. Les manifestants ont scandé des slogans hostiles au cinquième mandat.

TSA

Article recommandé

  • Le salon du mariage en fête sa 9ème édition ( Actualisé )27 Octobre 2020

  • Mode en image : tendance automne 2021 12 Octobre 2021

  • Alger : Fitness Marathon le 24 décembre 201621 Décembre 2016

  • Facebook essaie-t-il de gagner de l’argent avec des ados en détresse ?09 Mai 2017

  • "Inimaginable il y a cinq ans" : un premier grand festival du film inauguré en Arabie Saoudite23 Décembre 2021

Commentaires


Laissez un commentaire