Société Algérienne § Culture § économie

El Oued : alerte à une friandise qui provoque l’hystérie

#bonbon_dauphin

Le wali d’El Oued avait informé les commerçants de sa wilaya de ne pas commercialiser les bonbons de la marque « Dauphin » qui contiennent des « ingrédients susceptibles de provoquer des hallucinations chez les enfants ». Néanmoins, l’Association de protection et orientation du consommateur et son environnement a publié un communiqué sur sa page Facebook, ce jeudi 21 mars, dans lequel elle apporte des éclaircissements sur l’affaire.

En effet, l’Association de protection et orientation du consommateur et son environnement (APOCE) informe qu’après avoir mené son enquête, il s’est avéré que les bonbons de cette marque proviennent de la Tunisie où ils faisaient état d’une saisie dans la ville de Gafsa (au sud-ouest de la Tunisie) depuis le 28 février 2019.

Un produit « potentiellement dangereux pour la santé »

« Les autorités tunisiennes ont interdit sa (les bonbons, NDLR) production et sa commercialisation par arrêté daté du 28 février, suite à la découverte de composés pouvant être potentiellement dangereux pour la santé », infirmant ainsi l’information communiquée par le wali d’El Oued sur la présence de « psychotropes » dans ces bonbons.

Néanmoins, l’association appelle les commerçants, notamment ceux exerçant leurs activités dans les régions frontalières de la Tunisie, « à cesser immédiatement de commercialiser ce produit ». Les parents sont également priés d’avertir leurs enfants du danger de ces bonbons.

Un numéro vert (3311) est également mis en service afin d’aviser les autorités de la présence de ce produit et de son danger pour la santé des enfants.

Le ministère du Commerce doit intervenir

« Le ministère du Commerce est également appelé à une analyse immédiate et urgente de ces bonbons afin de déterminer s’ils contiennent des stupéfiants ou contiennent des ingrédients pouvant entraîner une intoxication chez les enfants », ajoute le communiqué de l’APOCE.

Par ailleurs, l’organisation a tenu à dénoncer la façon dont l’information a été traitée. Pour l’APOCE « il est anormal de continuer à divulguer de telles informations en laissant filtrer des correspondances ou des rumeurs qui mènent au chaos et à la déstabilisation du consommateur ».

Pour rappel, le mardi 19 mars, suite à une correspondance du wali le président de l’APC de la commune de Still relavant de la daïra d’El M’Ghair dans la wilaya d’El Oued avait mis en garde les commerçants sur le fait que « les bonbons appelés « haloua delphine » contiennent une drogue qui met toute personne qui la consomme, notamment les enfants, dans un état hystérique ». D’où l’interdiction de « vendre ces bonbons dans les commerces ou les marchés », lit-on sur le document.

observalgerie.com

Article recommandé

  • Pastilla au poulet22 Mars 2014

  • Fenouil braisé à la tomate26 Novembre 2019

  • Oran : 1 ère Randonnée pour octobre Rose25 Octobre 2017

  • astuce maquillage couleur "marron et bronze"30 Janvier 2014

  • Astuce du jour : comment enlever un bouton sur la langue19 Mars 2017

Commentaires


Laissez un commentaire