Bien-être § Santé § Maman

Coronavirus : le confinement perturbe le cycle menstruel de nombreuses femmes

#confinement_régles

Vous avez remarqué depuis quelques semaines une perturbation de votre cycle menstruel ? Pas de panique, vous n’êtes pas la seule. C’est l’un des nombreux effets secondaires néfastes du confinement sur l’ organisme. Alors que de nombreuses internautes ont fait part d’un dérèglement sur les réseaux sociaux, les experts expliquent le lien entre stress, sédentarité et horloge hormonale. Le site pourquoidocteur.fr vous en dit plus.

“Il faut savoir que les hormones de stress sont sécrétées par les mêmes glandes que celles sécrétant les hormones dont dépendent les règles (…) C’est aussi connu qu’en captivité, par exemple dans le cas des détenues, on observe chez des femmes une disparition des règles voire un alignement de leur cycle, de sorte qu’elles aient leurs règles ensemble. C’est un effet hormonal pour les rendre fertiles au même moment, dans le sens où, de manière très animale, il y a une sorte de concurrence au sein d’un même foyer”, explique le gynécologue M. Marcelli.

Il Ajoute " en cas de stress, le cerveau ouvre un nouveau dossier. Il commande la production d’hormones du stress, le cortisol ou l’adrénaline. Si le stress dure trop longtemps, le cerveau met en parenthèse la production d'hormones sexuelles. C'est pourquoi un évènement stressant comme un burn-out ou un deuil peuvent perturber un cycle. Or, la période que nous vivons actuellement est bien évidemment particulièrement anxiogène."

Si aucun lien scientifique n'est encore avéré entre confinement et dérèglement, force est de constater que sur les réseaux sociaux, les témoignages de femmes allant dans ce sens se multiplient. Sur Twitter, la réalisatrice Ovide a réalisé un sondage pour essayer de déterminer le taux de femmes concernées. Sur 997 sondées, 23,7% des femmes évoquent des règles décalées tandis que 16,3% rapportent qu’elles ont “carrément disparu”. “Mes règles ont eu énormément de retard, j’ai dû faire un test car je commençais à flipper”, commente une internaute. “Je l’ai aies eu la semaine dernière avec trois quatre jours de retard alors qu’elles sont normalement très régulières”, “Pour le moment j’ai six jours de retard, ça ne m’était jamais arrivé” , s’inquiètent d’autres femmes. 

Des règles plus douloureuses en l’absence d’Ibuprofène

De nombreuses internautes décrivent par ailleurs des règles “beaucoup plus douloureuses qu’à l’ordinaire”, notamment car l’Ibuprofène, médicament largement utilisé pour soulager les douleurs menstruelles, est actuellement fortement déconseillé par les autorités sanitaires. 

Outre le stress lié à la peur de tomber malade, l'inquiétude pour ses proches et l'angoisse de l'après, une possible grossesse peut être derrière une absence de règles. En effet, cette période étrange peut être synonyme d’une activité sexuelle plus forte que d’ordinaire, pour celles confinées en couple. Qui plus est, le confinement modifiant de multiples habitudes, de nombreuses femmes se retrouvent à prendre la pilule à des heures décalées, ce qui peut entraîner un dérèglement. Le manque de lumière pourrait également jouer et perturber l'horloge interne des femmes à la façon d'un voyage à l'autre bout du monde avec décalage horaire à la clé. 

Pour retrouver un cycle normal, je n’ai pas de solution miracle, mais je ne peux que conseiller de se raccrocher à son rythme de vie d’avant-confinement, de faire du sport pour éliminer le stress, de bien dormir. Régulariser ses règles, ça passe par régler sa vie”, explique le docteur M. Marcelli, qui rappelle que la régularité du cycle dépend de la sensibilité de chacune.

Article recommandé

  • Nouvelles obligations pour les cafés et terrasses publics d’Alger06 Août 2018

  • BB Cream contre CC Cream : quelles différences ?01 Janvier 2014

  • Dr Berrabah médecin microbiologiste tire la sonnette d'alarme sur les antibiotiques16 Novembre 2019

  • 3 huiles essentielles contre l’eczéma09 Septembre 2021

  • Le centre d'écoute du réseau Wassila AVIFE opérationnel :02 Février 2018

Commentaires


Laissez un commentaire