Société Algérienne § Culture § économie

Entretien avec Pr M. Nedjari : ' Le confinement peut engendrer une dépression ... '

#Drid_houcine_EHS_psychiatreDepuis le confinement partiel le peuple algérien vit une situation éprouvante psychologiquement, est ce cette détresse psychologique était prévisible ?
 
Cette détresse psychologique fait suite au fait d'empêcher les gens de jouir de leur liberté d'aller et de revenir malgré le fait qu'elle soit motiver par des raisons importante en terme de prévention de ce virus.
C'est une frustration, ressenti en réaction à un interdit, elle devient détresse quand elle engendre une souffrance, donc elle était prévisible mais elle n'est pas systématique et est d'intensité variable.
 
Quelles sont les personnes les plus vulnérables pendant le confinement ?
 
Les personnes les plus vulnérables sont les personnes n'ayant pas trouver les ressources nécessaires ( les bons mécanismes de défense ou les bonnes stratégies de coping) pour s'adapter à cette nouvelle situation.
 
Est-ce que le confinement peut engendrer une dépression ?
 
Le confinement peut engendrer une dépression et un tas d'autres troubles mais chez une proportion minime et fragile
 
Est-ce que vous avez vu le nombre de consultations augmentées depuis le confinement ?
 
Pour le moment, non, mais nous nous attendons à voir venir les cas ,bien après la fin du confinement sauf certaines urgences, comme les crises d'angoisse aiguë ou bien des décompensations de tableaux psychiatriques anciens suite à cette situation de stress intense.
 
Est-ce que les patients sont plus en demande d’un traitement médical ?
 
Pas focément ... d'ailleurs le traitement médical ( médicaments) n'est pas forcément la meilleure réponse dans ces cas là,sauf pour les troubles avérés qui rechutent et qui nécessitent des réajustements des doses par exemple.
 
Plusieurs médias spécialisés parlent même d’un stress post-traumatique apres 10 jours de confinement, qu’en pensez-vous ?
 
Le psycho traumatisme n'est pas à écarter comme complication mais encore une fois, pour une proportion minime et en fonction du vécu de l'individu en face du confinement et surtout par rapport à l'épidémie pendant laquelle certains ont perdu la vie, certains ont perdu des proches.
Ces facteurs sont plus important que la durée de 10 jours.
 
Est-ce que l’anxiété suite au confinement peut être développée même si nous vivons dans un environnement sain (Non violent) ?
 
Oui , on peut ressentir de l'anxiété même si on est dans un environnement sain, car elle est en lien avec cette impossibilité de sortir, alors que c'était banal avant.
Certains vivent mieux grâce à leur capacité de relativiser, hiérarchiser et de négocier cette angoisse avec de bonnes stratégies.
 
Pouvez vous nous donner quelques conseils pour mieux gérer cette période de confinement ?
 
- Respect des heures de sommeil.
- Prendre des bains de soleil du balcon.
- Faire des exercices physiques, si c'est possible.
- Faire des séances de relaxation ( respiration abdominale)
- Faire attention à son régime.
- Ne pas être accro aux informations en rapport avec l'épidémie, un journal télévisé par jour est suffisant.
- Expliquer aux membres de la famille l'importance de ce confinement, surtout aux enfants.
 
Entretien avec Pr Mohamed Nedjari Médecin Psychiatre Chef de service Hôpital Drid Houcine 
 
Esma Djigouadi

Article recommandé

  • Dossier :Bienfaits de la randonnée sur le bien être mental (stress, dépression, anxiété)07 Janvier 2017

  • Astuce recyclage : L'Astuce Toute Simple Pour recycler les pots de petits Suisse22 Juin 2020

  • Flan de thon provençal05 Août 2017

  • AVANT PREMIÈRE « CERTIFIÉE HALAL » DE MAHMOUD ZEMMOURI13 Avril 2015

  • Etudes dans les universités américaines/Lancement d’un programme pour aider les étudiants algé08 Août 2015

Commentaires


Laissez un commentaire