Société Algérienne § Culture § économie

Coronavirus - Didier Raoult bientôt suspendu par le Conseil de l’Ordre des Médecins ?

#chloroquine_algerie

Le Conseil de l’Ordre des Médecins menace le Pr Raoult d’une suspension d’activité immédiate parce que ses essais cliniques "ne respectent pas les procédures officielles". Il risque jusqu’à un an de prison et 15 000 euros d’amende.

Le 23 avril, le Conseil de l’Ordre des Médecins de France a publié un communiqué qui, sans le citer nommément, met gravement en cause le comportement du Pr Raoult, selon l'Express. Le titre est sans équivoque  : "Protocoles de recherches cliniques illégaux : l’Ordre rappelle avec fermeté les règles en vigueur" et qu’il "serait inadmissible dans ce contexte de susciter de faux espoirs de guérison", l’Ordre saisit officiellement l’Agence du Médicament à propos de "ces protocoles qui s’inscrivent en dehors de la législation en vigueur".

En substance, "le Conseil national de l’Ordre des médecins rappelle fermement à l’ensemble des médecins qu’en cette période de vulnérabilité particulière et face à l’inquiétude de nos concitoyens, leur parole prend un sens encore plus important. Il serait inadmissible dans ce contexte de susciter de faux espoirs de guérison. Les Français, nos patients, vouent une confiance importante au corps médical, qui se doit d’en être à la hauteur pendant cette crise sanitaire sans précédent". 
 
Et d'ajouter : "Le CNOM a informé l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) de ces protocoles qui s’inscrivent en dehors de la législation en vigueur et tirera le cas échéant les conséquences de l’avis de l’ANSM".

Que peut-on reprocher au Pr Raoult ? Son premier essai, sur un tout petit nombre de patients, a bien été soumis à l’approbation de l’ANSM comme "interventionnel". Par contre, celui du 9 avril a été déclaré "observationnel", c'est-à-dire qu'il ne servait qu'à confirmer le premier.

Et c'est bien ce qui pourrait lui être reproché par l’ANSM car un essai clinique qui ne respecte pas les procédures officielles est une faute passible d'un an de prison et de 15 000 euros d’amende.

Ainsi, difficile en effet de ne vas voir dans ce communiqué une menace de l’Ordre des Médecins contre les travaux du Pr Raoult, présentés, faut-il le rappeler, "en avant-première" à Emmanuel Macron, lors de son déplacement à Marseille le 9 avril dernier. Car ces travaux ont justement fait l’objet d’une demande de précision de la part de l‘ANSM il y a une dizaine de jours déjà, sans réponse du Pr Raoult…

source : lindependant.fr

Article recommandé

  • Conférence : 5 figures de l’émancipation algérienne19 Avril 2014

  • Ali Haddad interdit de sortie du territoire27 Mars 2019

  • Salon Des Cadeaux De Fin D Année08 Décembre 2019

  • L’équipe d’Algérie, un espoir politique et social 15 Juillet 2019

  • Confinement : Concours créatif pour les enfants17 Avril 2020

Commentaires


Laissez un commentaire