Bien-être § Santé § Maman

Gare aux médicaments photosensibilisants : Voici la liste à éviter au soleil

#médicaments_photosensibilisants_soleil

On sait déjà que nombre de cosmétiques, parfums et autres eaux de toilette ne font pas toujours bon ménage avec le soleil . Ce que l’on sait moins est que certains médicaments, appliqués localement ou pris par voie orale, peuvent également provoquer des intolérances et des réactions locales en augmentant la sensibilité de la peau aux rayonnements ultraviolets (UV). Ces médicaments sont dits « photosensibilisants ».

Mécanisme de la photosensibilisation :

Les ultra-violets (UV) sont des rayonnements invisibles émis naturellement par le soleil. Filtrés en partie par la couche d’ozone, ils pénètrent insidieusement notre peau sans la chauffer.
Lorsqu’on prend un médicament, ce dernier se diffuse dans la circulation sanguine et est exposé aux UV à travers la peau. Si le médicament concerné est sensible à ces derniers, les réactions chimiques entraînées par l’exposition solaire peuvent produire des substances toxiques ou allergisantes, on parle alors de photosensibilisation.

Il existe deux types de photosensibilisation :

la réaction phototoxique et la réaction photo-allergique. Il est important de les distinguer car leurs symptômes cliniques diffèrent.

La réaction phototoxique, de nature photochimique, se manifeste en « coup de soleil » localisé sur les zones exposées. Elle survient immédiatement après l’exposition aux UV et seulement si la dose de médicament et l’exposition solaire sont assez importantes.

La réaction photo-allergique, mécanisme immunologique, se caractérise par un eczéma : rougeurs, démangeaisons et œdèmes apparaissent d’abord sur les régions exposées au soleil, puis ils s’étendent aux zones protégées par les vêtements. Elle survient lors de la deuxième prise du médicament et généralement 48 heures après l’exposition solaire.

La liste des médicaments photosensibilisants est longue, on va donc les classer par ordre de fréquence :


🔸️Les antibiotiques de la classe des quinolones (infections urinaires et pulmonaires) et celle des cyclines (traitement de l’acné juvénile).
🔸️Les médicaments contenant de l’amiodarone utilisés dans le traitement des troubles du rythme cardiaque.
🔸️Les diurétiques contenant des sulfamides : l’hydrochlorothiazide.
🔸️Les antidépresseurs et les neuroleptiques : Amitriptyline, Fluoxétine, Paroxétine, Alimémazine.
🔸️Les traitements hypolipémiants : Fénofibrate, Simvastatine.
🔸️Les hypoglycémiants par voie orale : Glibenclamide.
🔸️Les anti-inflammatoires contenant du kétoprofène, surtout sous forme de crème.
🔸️Aussi : les anticancéreux (dacarbazine, fluoro-uracil, méthotrexate, vinblastine), les antiallergiques (chlorpromazine, prométhazine, diphenhydramine), les médicaments utilisés en dermatologie (hydroxychloroquine, isotrétinoïne).

⚠️Attention : d’autres produits de santé (compléments alimentaires et huiles essentielles) peuvent également provoquer des réactions cutanées suites à une exposition au soleil.
N’hésitez pas à en parler à votre médecin qui pourra modifier la prescription médicale. Association ASEPA

 

Article recommandé

  • Roulé de courgette farci au poulet fumé et fromage05 Août 2019

  • Sétif : CinéFou Ramadhan 2015 by Smash Events22 Juin 2015

  • Cake au citron light07 Septembre 2020

  • Festival du burnous au village Houra ( tizi Ouzou )14 Août 2018

  • Startup Wedding25 Avril 2016

Commentaires


Laissez un commentaire