Développement personnel et psychologie positive

La dysmorphie corporelle : quand le complexe vire à l'obsession

#dysmorphie_corporelle

Quand on est obnubilé par un défaut physique et que ce complexe prend une telle ampleur qu'il nous empêche de vivre normalement, c'est peut-être le signe qu'on souffre d'obession de dysmorphie corporelle

Ce trouble psychique touche entre 1 à 2 % de la population, surtout les adolescents.

La caractéristique essentielle de ce trouble est une préoccupation concernant un défaut de l'apparence physique. Le sujet est persuadé qu'il a un défaut physique horrible et apparent. Ce défaut est en réalité imaginaire ou exagéré et démesuré si un léger défaut physique existe.


Les personnes qui en souffrent passent plusieurs heures par jour à penser et à examiner leur « défaut » dans un miroir, et adoptent des comportements "anormaux" pour surveiller et corriger ce défaut :
- Prise de photos de cette zone pour voir comment elle évolue.
- Isolement social extrême.
- Multiples opérations de chirurgie esthétique...
D'ou l'intérêt de faire une évaluation psychique sur les sujets qui souhaitent faire une chirurgie esthétique.

La psychotherapie cognitivo-comportementale (TCC) est recommandée pour traiter ce genre de trouble.

Dr Otmane Telba Médecin Psychiatre 

Article recommandé

  • Physique nucléaire/ Madjid Boutemeur, ce génie algérien qui rêve du Prix Nobel12 Janvier 2016

  • Blanchissez vos ongles grâce au dentifrice05 Juillet 2020

  • Tarte légère aux courgettes28 Mai 2017

  • Des écoliers mangent dans des “cantines primitives”09 Janvier 2014

  • Sortie culturelle et détente à Tipaza15 Octobre 2020

Commentaires


Laissez un commentaire