Bien-être § Santé § Maman

Boutons, migraines, étourdissement… le port du masque perturbe notre santé

#port_masque_dangerPar le site : theepochtimes.com  Migraine, acné, troubles de la respiration… notre corps réagit parfois à cet accessoire nouveau pour lui, le masque. Obligatoire maintenant en milieu professionnel et en extérieur dans certaines villes, le port du masque devient parfois une épreuve pour certains. 

Des peaux réactives

La peau du visage est la première concernée. « La peau du visage n’est pas physiologiquement adaptée au port du masque. Elle est fine et réagit plus rapidement aux agressions de type frottement. La peau n’est pas la même partout. Celle des mains est plus épaisse, plus rugueuse, moins fragile », explique ainsi le Dr Radostina Bachvarova, dermatologue, au Journal des femmes.

Selon elle, plus les peaux sont claires et âgées, plus elles seront sensibles et facilement réactives aux agressions extérieures. Il en sera de même pour les personnes déjà fragilisées par des pathologies de la peau, telles que la dermatite ou le psoriasis.

« Le frottement du masque sur les zones fragiles du visage, et en particulier sur le haut du nez là où reposent certains masques équipés d’une barrette en acier, agresse la peau et abîme la barrière cutanée naturelle. Lorsque cette barrière cutanée est abîmée, les problèmes de peau arrivent », prévient le Dr Bachvarova.

Le contact prolongé du masque avec la peau, associé au phénomène de chaleur humide qui découle de la respiration, peut alors faire apparaître de rougeurs, des boutons, de l’acné…

Certaines zones du visage seront particulièrement exposées : sous les yeux, l’arête du nez, le menton ou encore l’arrière des oreilles, seront plus enclines à une réactivité de la peau.

Pour éviter ces désagréments, des solutions diverses sont proposées telles que se rafraîchir le visage avec un brumisateur d’eau thermale (et bien laisser sécher le visage avant de remettre le masque), bien s’hydrater, moins se maquiller et éviter les cosmétiques parfumés contenant des conservateurs, s’accorder de brèves pauses où l’on enlève le masque et l’on respire profondément, sélectionner un type de masque où l’on se sent plus à l’aise…

Yeux secs et difficultés respiratoires

La respiration vers le haut qu’entraîne le port du masque peut parfois générer une sensation d’inconfort pour les yeux chez certaines personnes.

« Il provoque principalement une sécheresse oculaire, parce que l’expiration de l’air est concentrée vers le haut, et provoque un courant d’air régulier vers les yeux », explique ainsi Damien Gatinel, ophtalmologue et chef de service à l’Hôpital Fondation Rothschild à Paris, pour Madame Figaro. Cette sensation sera d’autant plus ressentie lorsqu’on porte des lentilles ou que l’on est déjà sensible au phénomène des « yeux secs ».

Autre inconvénient et non des moindres, les troubles de la respiration. Directement posé sur les voies respiratoires, le masque peut perturber les processus d’inspiration et d’expiration de l’air. « Cette protection nous oblige à respirer de manière plus superficielle, plus légère qu’à l’habitude », souligne Delphine Bihr, ostéopathe, sur Madame Figaro.

Le moindre effort, nécessitant normalement une inspiration plus forte, sera alors perçu comme une difficulté, provoquant alors un essoufflement et parfois même des maux de tête.

Il est donc recommandé d’éviter le port du masque lors des activités physiques plus intenses.

 

 

Article recommandé

  • Astuce du jour : les graines de chia, le remède contre les insomnies01 Janvier 2018

  • Il a créé un logiciel révolutionnaire/ Un chercheur algérien récompensé par les britaniques13 Mars 2017

  • Docteur M : l'Apithérapie, quand les piqûres d'Abeilles aident les médecins à faire des miracles13 Octobre 2018

  • Tomina aux dattes22 Octobre 2020

  • Constantine : 1 er Edition du salon de la Mariée au Marriott Constantine 09 Septembre 2016

Commentaires


Laissez un commentaire