Société Algérienne § Culture § économie

Psycho : L'ALGÉRIEN MACHO OU PAS...?

 

#homme_macho_dz

Dans la définition la plus simple du mot macho, on retrouve l’essentiel : « un macho, c’est un homme qui se croit supérieur aux femmes et qui le fait ressentir dans son comportement ».

En fait, le macho justifie sa supériorité sur la femme par son physique, plus viril donc plus fort,comparé à la femme dite de « sexe faible ».

LE MACHISME AU NOM DE LA ''RODJLA'' :

En fait, macho et « redjla » ont le même sens sauf que le second terme désigne le macho bien de chez-nous. Si certains Algériens peuvent être qualifiés de machos, heureusement, ils ne le sont pas tous car cela n’a rien de reluisant.

LES PRINCIPES DU MACHO ALGÉRIEN :

En pratique, le macho juge, par exemple, qu’il s’abaisserait s’il partageait des tâches ménagères comme la cuisine, les courses, ou s’occuper des enfants car il pense que toute tâche domestique lui ôterait toute virilité.

Après la virilité, il y a « l’honneur » que le macho invoque à tout bout de champ et qui l’amène à entrer dans des simulacres de défi entre « hommes », par exemple au café, avec un groupe d’amis, au volant de sa voiture…etc

Ensuite « L’honneur » qui, pour un macho, est par exemple se montrer fort comme un roc, ne pas pleurnicher, n’avoir peur de rien, être dominant surtout face aux faibles dont les femmes.

Enfin, en amour, l’idéal du macho c’est séduire « la femme », un peu comme un prédateur en quête de sa proie mais il reste un prédateur au cœur d’artichaut.

UN ''RODJLA'' DE NAISSANCE OU UN EFFET DE SOCIÉTÉ ?

Dans certaines sociétés comme la nôtre, c’est la transmission familiale et sociale des rôles et places de chacun qui façonne les générations. Par conséquent, certains deviennent macho car c’est un besoin exprimé par le milieu dans lequel il vit.

Donc l’Algérien ne naît pas macho mais il le devient car dès son jeune âge, on l’aura conditionné au fait qu’il est ou sera l’homme de la maison, tout l’entourage féminin est à son service, à commencer par sa mère, puis ses sœurs et enfin son épouse. Cela n’est pas sans impact sur sa capacité d’adaptation à la vie en société. En effet, habitué à être servi et obéi, le macho aura du mal à exister, à se faire respecter en société, d’où le renvoie des signaux de virilité où l’on retrouve violence, adhésion à un groupe de semblables, sexualité conquérante, langage sexiste …etc.

AIME-T-ON LES MACHOS ?

 Toutes les femmes aiment que leur homme soit un mâle, un vrai. Seulement lorsque l’homme a tendance à affirmer un peu trop sa virilité, en rabaissant la femme et en la dévalorisant, le rejet est immédiat. En fait, les femmes en général et les Algériennes en particulier préfèrent des hommes bien dans leur peau, sans complexes. Des hommes qui leur montrent du respect et les traitent d’égale à égale.


Dr Imene Messaif

Article recommandé

  • Expo-vente "Fait-Maison"11 Mai 2015

  • TARTE A L'ORANGE :10 Avril 2014

  • WAR débarque à Alger30 Novembre 2017

  • Exposition : Tables Tableaux - Design. Grand rendez-vous le mois des arts de la table25 Février 2014

  • Par sécurité, l’OMS suspend temporairement les essais cliniques avec l’hydroxychloroquine25 Mai 2020

Commentaires


Laissez un commentaire