Société Algérienne § Culture § économie

SON CORPS A ÉTÉ DÉCOUVERT DANS UNE FORÊT : Une autre jeune femme kidnappée, violée, puis brûl

#setif

Selon  des  sources  concordantes, les  éléments  de  la Gendarmerie nationale ont vite reconnu la victime dont l’absence avait été signalée le même jour par ses parents.

Les éléments de la Protection civile d’El-Eulma, dans la wilaya de Sétif, ont évacué, mercredi dernier, à 21h45, le corps d’une femme (B. Khaoula), âgée de 32 ans, à la morgue de l’établissement public hospitalier Sarroub-Khathir de la ville. 

Le corps sans vie de la jeune femme, originaire de la localité de Bouhatem, relevant de la wilaya de Mila à l’est de Sétif, et vivant chez sa tante à Bellaa à une cinquantaine de kilomètres au nord-est du chef-lieu de la wilaya de Sétif, a été découvert et identifié par la Gendarmerie nationale dans la forêt Feidh-Gherib, en allant vers la commune de Bazer Sakhra, localité sise à trois kilomètres à l’est de la ville d’El-Eulma.

Le procureur de la République près le tribunal d’El-Eulma s’est déplacé sur les lieux du crime où il a été constaté, en présence d’un médecin légiste, le décès de la victime. Selon des sources concordantes, les éléments de la Gendarmerie nationale ont vite reconnu la victime dont l’absence avait été signalée le même jour par ses parents.

Un oncle de la victime, B. A, a indiqué que la jeune femme a été agressée, kidnappée, violée, tuée, puis brûlée dans la forêt de Feidh-Gherib entre El-Eulma et Bazer Sakhra, à l’est d’El-Eulma. “Ils l’ont embarquée dans un véhicule commercial, un Renault Express.

Depuis, elle n’a plus donné signe de vie. Informés par sa tante, nous avons aussitôt alerté la brigade de la Gendarmerie nationale qui a entamé les recherches pour ensuite localiser le lieu du crime, à la suite d’informations qui leur ont été fournies”, dira un oncle de la victime qui a indiqué que le corps de A. B. a été dissimulé sous des pneus usités.

Les enquêteurs n’ont pas trouvé de difficultés à reconnaître la victime. Elle a été brûlée, mais elle était encore reconnaissable. Il est à noter que deux suspects ont aussitôt été arrêtés par la Gendarmerie nationale. Il s’agit d’un homme âgé de 36 ans et son complice de 25 ans.

Qualifié de féminicide de trop, ce crime monstrueux intervient quelques jours après le meurtre sordide de la jeune Chaïma qui a défrayé la chronique nationale et qui a fait couler beaucoup d’encre. L’enquête ouverte par le parquet est en cours et permettra sans nul doute de livrer d’autres secrets.

Des membres de la famille de la victime, dont son oncle paternel, ont interpellé les autorités nationales en réclamant l’application de la peine de mort contre l’auteur du crime et son acolyte qui ont ravi la vie à leur fille et plongé toute la population dans l’émoi et la consternation. Le wali de Sétif, Kamel Abla, s'est déplacé, hier matin, à Belaa, pour présenter ses condoléances à la famille de la victime.

Source : journal liberté
 

Article recommandé

  • Alger : LE FAYET CLUB vous invite au SOUK DES PRODUITS DE TERROIR18 Janvier 2017

  • Dans une nouvelle missive / Le régime campe sur ses positions et ignore les revendications du peupl18 Mars 2019

  • Selon une étude : Arrêter de fumer avant 40 ans annulerait les méfaits de la cigarette09 Février 2015

  • Alger , Foire De La Production Algérienne15 Décembre 2018

  • Covid 19: l'Algérie reçoit un premier lot d'aide médicale de la Chine29 Mars 2020

Commentaires


Laissez un commentaire