Société Algérienne § Culture § économie

De Alger à Bruxelles, découvrez le parcours exceptionnel d’un pâtissier algérien

#pâtisserie_algerie

On est fiers de le savoir algérien. Il représente un symbole de cordialité, de disponibilité et de modestie, un modèle d’adaptation, d’intégration et de réussite dans une société européenne très organisée et méticuleuse, la Belgique, et surtout une référence dans le monde de la pâtisserie, cet art culinaire fort exigeant mais comblé de finesse, de raffinement, de perfectionnement, de saveurs, de délices et d’élégance, où il n’est jamais aisé de réaliser un parcours honorable ou de se frayer un chemin pouvant mener vers la consécration. Il s’agit de MAHLOUL Salim, ce chef pâtissier, passionné et amoureux de son métier, qui réalise de succulentes tartes, de fins gâteaux, des petits fours exquis, de beaux et délicieux entremets, desserts et autres sublimes créations destinées aux différents évènements et grandes occasions. Attentif à la qualité et à la variété des produits qu’il offre à sa clientèle, Salim flatte toujours l’œil du gourmet en soignant la décoration de ses desserts.

A quatre ans, il quitte son pays natal en compagnie de ses frères et sœurs et de ses parents qui décidèrent de s’installer en Belgique. A l’âge de 15 ans, il entreprit une formation en pâtisserie, sanctionnée par un diplôme et au terme de laquelle il décrocha un poste chez Jean Philippe DARCIS, une référence mondiale dans la pâtisserie et membre des relais « dessert ambassadeur du chocolat belge ». Ambitieux, appliqué et plein de volonté, il mit son diplôme dans la poche et décida d’acquérir davantage d’expérience en exerçant pour les grandes maisons situées aux alentours de sa ville. Ses efforts, son abnégation au travail et son sérieux ne furent pas vains puisqu’ils lui permirent de devenir, quatre années plus tard, chef briocheur d’une prestigieuse enseigne belge, fournisseur exclusif du palais royal belge. Ensuite, entre 24 et 27 ans, il occupa le poste de responsable boulanger dans différentes maisons de sa région avant de rejoindre la maison de son mentor, en l’occurrence Jean Philippe DARCIS. Il est actuellement sous-chef pâtissier, formateur et professeur à l’Académie Darcis et dispense des émissions télé réservées à dévoiler son savoir-faire et les secrets sous-jacents de cette prestigieuse profession.

Salim ne perd pas non plus de son ardeur, de son enthousiasme nationaliste, de son affection toute particulière pour l’Algérie qui l’a vu naitre, ainsi que les rêves qu’il souhaite exaucer un jour en rétorquant jalousement: « j’ai envie de faire changer les choses au niveau gustatif en Algérie, de partager ma passion de la pâtisserie, de bien faire les choses et de poser enfin ma touche artistique là où je suis né car avant tout, la pâtisserie est une forme d’art ». Et de continuer : « un de mes rêves également est de créer une école de pâtisserie ouverte au grand public, un endroit où tout le monde pourra s’initier aux techniques de la pâtisserie.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est MAHLOUL-Sali-.jpg.
Cette initiative me permettra aussi de présenter l’actualité des procédés de ce noble métier, de développer, seul ou en collaboration avec d’autres chefs, les idées et tendances en vogue, en plus de la création d’une boutique de dégustation qui servira de lieu incontournable pour les fans de gâteaux sous toutes leurs formes, de chocolat pour tous les goûts et de friandises de toutes sortes car je pense que les algériens auront toujours besoin d’être surpris » (…). Salim poursuit la description de ses ambitions : « j’envisage de transmettre une partie de ma personnalité à travers mes produits et mes goûts, et de retranscrire le tout dans un premier livre traduit en plusieurs langues. Ma grande satisfaction, je la recevrai du regard comblé des gens qui apprécient mes produits et découvrent de nouvelles sensations gustatives. Ma réussite sera aussi de partager mon expérience pour contribuer à rendre les gens tout simplement heureux. Je veux donner et offrir sans limite comme les grands chefs et mentors l’ont fait avec moi », précise-t-il. Dans la grandeur de ces pensées, il ajouta : « j’ai encore beaucoup de projets et de rêves à réaliser, comme devenir un symbole de la pâtisserie mondiale, car une célèbre citation française est devenue pour moi un véritable leitmotiv : parce que ça me semblait impossible, je l’ai fait ».

Salim nous a également fait part de ces péripéties aux Caraïbes, plus précisément à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, séjour qui a duré trois mois et où il a conforté solidement ses pratiques. Il est retourné ensuite en Belgique où il occupe encore aujourd‘hui le poste de Chef-pâtissier, responsable de l’Académie et nommé à un poste de la recherche et de développement de l’entreprise Jean Philippe DARCIS.

Bravo Salim. Tu resteras un ambassadeur et une fierté pour l’Algérie.

Camelia Hadj-Ahmed /Diasporaactu.com 

 

Article recommandé

  • La table de Chérazad organise un atelier Sushi,Nems et Makis25 Février 2015

  • BIG DAY : Water Battle au parc Dounia25 Septembre 2016

  • Randonnée Pédestre Vers Le Parc National de Theniet El Had ( offre promotionnelle )29 Avril 2019

  • Comment entretenir un sac en cuir terni ? 09 Septembre 2014

  • Ateliers créatifs pour enfants au marché de la ferme pédagogique27 Janvier 2019

Commentaires


Laissez un commentaire