Bien-être § Santé § Maman

Coronavirus et porteurs sains : contagieux même sans symptômes ?

#porteur_sain_covid

Coronavirus et porteurs sains : contagieux même sans symptômes ?

Source : Topsanté.com 

Ne pas avoir de symptômes du Covid-19 ne vous empêche ni d'être malade, ni de transmettre la maladie à ceux qui vous entourent. 

Vous ne présentez aucun symptôme du Covid-19 et êtes persuadé de ne pas l'avoir, et de ne pas pouvoir le transmettre ? Vous avez tort ! Vous pouvez être porteur sain, et être tout aussi contagieux que les malades classiques, explique le site de l'Inserm.

Si la question de la transmission du SARS-CoV-2 par une personne asymptomatique est particulièrement importante actuellement, c'est pour adapter au mieux les mesures de prévention et de lutte contre l’épidémie de Covid-19. Selon l'Inserm, les premières données internationales suggèrent "l’existence de porteurs du SARS-CoV-2 qui ne présentent pas ou très peu de symptômes, mais qui excrètent des particules virales au niveau de leur salive et de leurs fosses nasales."

C'est en partie pour cette raison qu'il est si important de rester confiné ! Pour soi, mais aussi pour les autres. De nombreuses personnes sont atteintes du coronavirus en étant asymptomatiques, aussi elles peuvent transmettre le virus via leurs secrétions nasales ou leur salive et  transmettre le virus à d’autres, susceptibles quant à elles de développer une forme clinique, parfois grave, de la maladie. Il suffit d'un éternuement, ou plus banal, d'un postillon, pour contaminer la personne d'en face.

Néanmoins, "le risque d'être contaminé au contact d’une personne qui ne présente aucun symptôme est très faible" assure l'OMS. Et pour cause : une personne qui n'est pas malade tousse ou éternue moins qu'une personne malade, la transmission via les postillons et gouttelettes est donc moindre.

100 CAS ÉTUDIÉS DEPUIS FIN JANVIER

A l'Inserm, le professeur Xavier Duval et son équipe étudient ce risque depuis fin janvier, soit avant que le virus ne circule activement sur le territoire français. Au départ, ils se sont intéressé aux regroupements de cas (ou clusters), comme celui des Contamines-Montjoie. Puis, leur étude s’est rapidement concentrée sur le suivi de soignants. "Une fois que le virus circulait activement sur le territoire, il devenait difficile d’identifier avec exactitude la première exposition à risque d’une personne. Nous nous sommes donc tournés vers les soignants hospitaliers qui avaient été exposés à un cas de Covid-19 avant que ce dernier ne soit identifié, ou avant qu’il ne développe des symptômes", explique le chercheur. A ce jour, ce sont ainsi 100 cas qui ont pu être rassemblés dans leur étude.

20 JOURS DE CONTAGION POSSIBLE

Asymptomatique ou non, la période de contagion est en plus... très longue ! 20 jours en moyenne, estiment les scientifiques. En général calculés après le début des manifestations de la maladie du Covid-19, mais ce chiffre est tout aussi vrai pour ceux qui n'ont pas de symptômes. Il pourrait s'étendre jusqu'à 37 jours selon une étude chinoise menée sur 191 patients.

Le problème des porteurs sains est leur invisibilité durant ces 20 jours de risque. D'autant qu'ils sont nombreux : au minimum 30% mais probablement plus selon différentes études. Pour la plupart, il s'agirait d'enfants, d'adolescents et de jeunes adultes, soit la population la moins à risque dans l'épidémie de Covid-19.

Article recommandé

  • Film d'animation : LE JOUR DES CORNEILLES13 Mai 2016

  • Astuce cuisine : comment ne pas salir son livre de recettes19 Mai 2015

  • Concrétisation de 14 investissements de bassins du « poisson docteur » en Algérie23 Février 2019

  • Alimentation des étudiants : Que manger la veille d'un examens ?30 Mai 2015

  • Brioche facile sans oeufs12 Novembre 2014

Commentaires


Laissez un commentaire