Bien-être § Santé § Maman

LA SUPPLÉMENTATION EN ZINC PEUT AVOIR DES CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ

#zinc_excès


La supplémentation en zinc ne devrait pas être prescrite sans avis médical, car elle augmenterait le risque d'infection à "clostridium difficile". 

 

Des quantités excessives de zinc peuvent augmenter la sensibilité à une bactérie, les clostridium difficile (C. diff), la cause la plus fréquente des infections contractées dans les hôpitaux. Dangereuse, elle provoque des diarrhées et l'inflammation du côlon, selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale Nature Medicine. Si ces conclusions ont été obtenues sur des souris, les chercheurs rappellent les dangers de la prise sans avis médical de compléments alimentaires.

 

 

L'infection à clostridium difficile se produit souvent chez les personnes qui ont pris des ou trop d'antibiotiques. En effet ce type de médicaments, tuent aussi une grande partie des bactéries saines de l'intestin. Lorsque les bonnes bactéries intestinales ont disparu, cela permet à la bactérie clostridium difficile de s'installer.

 

LA SUPPLÉMENTATION EN ZINC PEUT AVOIR DES CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ

Les chercheurs de l'Université Vanderbilt aux Etats-Unis ont mené une étude avec des souris sous antibiotiques. Ils ont constaté que les rongeurs qui ont été nourris avec un régime riche en zinc ont connu des changements dans leur microbiote intestinal qui les rendaient plus vulnérables à clostridium difficile, comparé aux cobayes qui ont suivi un régime alimentaire normal.

 

"Trop de zinc alimentaire réduit le seuil d'efficacité des antibiotiques qui sont nécessaires pour lutter contre clostridium difficile ", explique Eric Skaar, professeur de pathologie, microbiologie et immunologie.

 

"Si ces résultats doivent être validés sur l'homme, ils suggèrent que la supplémentation en zinc peut avoir des effets néfastes pour la santé, et peut être une pratique dangereuse, en particulier pour tous ceux qui absorbent déjà beaucoup de zinc à partir de leur régime alimentaire ou sont à risque d'infection à clostridium difficile ", a conclu Eric Skaar.
topsante.com

Article recommandé

  • Covid-19 : deux cas du variant britannique découverts en Algérie27 Février 2021

  • GAMA DETENTE organise un WEEK –END ORAN13 Mars 2017

  • Coronavirus: 45 cas confirmés et une enveloppe de 40 milliards de Da allouée, annonce le Premier m15 Mars 2020

  • Salon de la Gastronomie et du Foodie à Alger11 Mars 2018

  • Astuce naturelle : la recette d'un shampoing qui fera des miracles sur vos cheveux 19 Février 2017

Commentaires


Laissez un commentaire