Bien-être § Santé § Maman

Tadjin lahlou : Un invité de Ramadhan, qui n’est pas le bienvenu par Mahmoudi Radouane Naturopat

#laham-lahlou 

La table Algérienne du mois sacré de ramadhan après la rupture du jeûne, est bien garnie de plats traditionnels variés, ces plats sont plus ou moins acceptables et appréciables sur le plan culinaire et santé, à un certain degré bien sûr.

Il y a un plat qui se dit Algérien, voire Algérois, qu'on prétend doux, léger et très bon. Pour les amoureux de ce plat, dirons qu’il fait parti de notre culture et que ce plat est ancestrale, qu’il faut surtout pas le critiquer, ni le toucher.

Personnellement je le considère comme un véritable intrus sur les tables Algériennes du mois sacré de Ramadhan, il n’ a pas sa place sur une table déjà garnie en diversité de plats et quantité: L'ham lahlou ou tagine hlou. Vous allez me dire qu'il est bon, Oui certainement car il est bourré de sucre !

En générale voici les ingrédients pour préparer lham lahlou (Viande sucrée), il existe une version de tajine lahlou, sans viande, en général les mêmes ingrédients mais sans la viande.

- 500 gr de viande d'agneau pour le goût

- 1 oignon

- 2 bonnes cuillères de Smen ( beurre clarifié)

- 2 bâtons de cannelle

- 1 anis étoilé

- 1 pincée de sel

- 300 gr de pruneaux ( 56gr de sucre pour 100 gr de pruneau sec))

- 200 gr d'abricots secs ( 43 gr de sucre pour 100gr d’abricot sec)

- 150 gr poignée de raisins secs ( 64 gr de sucre pour 100 gr de raisin sec)

- 150 gr d’amende ( 8 gr de sucre pour 100 gr d’amande)

- 500 gr de sucre

- 1 verre à thé d'eau de fleur d'oranger

- 1 verre à thé d'eau.

Presque 1kg de sucre pour préparer un plat de El iftar, quand on sait que de la consommation annuelle moyenne sans le monde de sucre au début de XIXème siècle était de 2 kilos. La à dire que c’est un plat ancestrale, soit les ingrédients on bien changés,ou bien c’est de l’intox.

- Manger une viande sucrée après avoir mangé du salé est-ce bien physiologique?

- Quel est l'intérêt de ce plat sur le plan nutritionnel et digestif ?

- Quel est son impact sur la glycémie, voire glycémie post prandiale même pour les personnes non diabétiques ?

Manger moins de sucre permet de vivre plus longtemps en meilleure santé, à qui veut l'entendre. De multiples études ont démontré que le sucre favorisait, outre le diabète et l’obésité, de nombreuses autres maladies. En augmentant le taux de triglycérides et de cholestérol, le sucre fait le lit de l’hypertension et des maladies cardiovasculaires. Le sucre favorise également le développement de certains cancers : côlon, estomac, pancréas, utérus et sein.

Dans l’intestin, en attaquant la flore bactérienne, il affaiblit nos défenses immunitaires. Le sucre favorise également la fermentation intestinale et crée un milieu propice au développement de mycoses intestinales et des cellules cancéreuses. Enfin, le sucre entraîne un vieillissement prématuré de tous les tissus de l’organisme, y compris de la peau.

Un décès sur cinq dans le monde, soit 11 millions, était lié à une mauvaise alimentation en 2017, selon une étude menée dans 195 pays et publiée dans The Lancet. La quasi-totalité de ces décès a été provoquée par des maladies cardiovasculaires (9 millions), et le reste par des cancers (un peu plus de 900 000 décès) et par le diabète de type 2 (un peu plus de 300 000). En cause : des excès de sel, de sucre ou de viande, et des apports insuffisants en céréales complètes et en fruits.

Une revue de littérature publiée en 2006 dans The Lancet concluait que l’excès de glucose dans le sang fait 3,16 millions de morts par an dans le monde, dont 960 000 directement à cause du diabète et 2,2 millions en raison de troubles cardiovasculaires.

Selon l’endocrinologue américain Pr Robert Lustig, affirme dans son livre( Sucre l'amère vérité ) que plus de 3 millions de décès par an sont directement liés à l’excès de consommation du sucre. Apres 15 années de rechercheIl affirme aussi que le sucre tue plus que le tabac, rien que ça!

Selon professeur Castronovo, éminent professeur de l’université de Liège et chercheur emblématique, déclarait dans sa conferance intitulé: Le sucre chronique d’un tueur en série. Le sucre contribue pour environ 35 millions de decés à travers le monde chaque année, UNE VICTIME PAR SEGONDE.

Il faut bien comprendre que si un plat est bon au goût, il n'est pas forcément nutritif. Ne choisissez pas vos plats que pour leurs intérêts gustatifs mais plutôt et surtout pour les nombreux bienfaits qu'ils offrent à la santé. Il est vrai que les ingrédients de ce plat sont interessants et nutritifs, peut être les consommer autrement . Accompagnier son café ou son thé sans sucre, après El Iftar avec une petite poignée des ses fruits séchés et secs, bourrés de minéraux et oligo-éléments, serait idéal et meilleur.

Le mois de Ramadhan est un mois où nous devrions réapprendre à sentir la faim et la soif, contrôler nos impulsions alimentaires, nos envies démesurées du sucre et surtout corriger nos mauvaises habitudes culinaires, et surtout pas en rajouter.

Mahmoudi RedouaneNaturopathe.

Article recommandé

  • Comment éliminer les traces de pesticides qui se logent à la surface des fruits et légumes ?12 Juin 2018

  • Blida : atelier gestion du stress et la communication professionnelle10 Janvier 2017

  • Projection de six films documentaires réalisés par des femmes22 Juin 2019

  • Livre coup de coeur : Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une09 Décembre 2017

  • Rencontre littéraire avec Djawad Rostom Touati et Riadh Hadir28 Février 2019

Commentaires


Laissez un commentaire