Bien-être § Santé § Maman

Les principaux signes d'une mauvaise digestion pendant ramdhane Par Mahmoudi Redouane Naturopathe

#digestion_ramdane

Chacun a son rythme. Il faut savoir qu'aller à la selle est le dernier acte de la digestion qui avait commencé par l'introduction en bouche des aliments, entre ce moment à la sortie, entre 12 et 16 heures se sont écoulées en moyenne.

En moins de 12 heures, les aliments n'ont pas le temps d'être correctement digérés et assimilés, ce qui se traduit par des fermentations et de la constipation. Une bonne hygiène voudrait que l'on ne mange pas avant que la digestion soit terminée, ce qui conduit à préconiser le jeûne de 16 heures. Ce jeûne, aussi appelé «jeûne intermittent», consiste à laisser son
organisme se reposer pendant 16 heures au moins.
Ainsi pendant le mois sacré de Ramadhan, ne devrions pas avoir des soucis de digestion, ni à aller à la selles, contrairement à bequcoup de gens qui se plaignent de constipation, et d'autre soucis digestifs. En pratique, une fois fini de manger après El Iftar, on recommence pas à manger que le lendemain à El iftar, ce qui est conseillé souvent dans le cadre d'une cure de désintoxication, car il permet de mettre le système digestif au repos.
 
Que l’on soit adepte du jeûne intermittent ou de l’OMAD, "One Meal a Day", qui consiste à prendre un repas par jour. le principe est le même. De façon simplifiée, ce monde d’alimentation permet, en diminuant le nombre de repas, de faire baisser le taux d’insuline et de favoriser ainsi le déstockage des graisses puisque le corps, au lieu de puiser dans les glucides, s’attaque aux lipides. Le jeûne OMAD laisse le corps plus longtemps au repos digestif puisqu’un seul repas est pris au cours de 24h. Lorsqu’on se nourrit une seule fois par jour, cela implique que l’on prend en une seule fois tout ce dont le corps a besoin pour fonctionner.
 
La faim vient du besoin cellulaire et pas de la vidange de l'intestin, la vidange régulière de l'intestin évite la stagnation des déchets qui va entraîner une fermentation pathogène. L'examen des selles est important, celles d'une personne qui a bien digéré sont bien moulées, mais si elles sont molles (diarrhée) ou trop dures (constipation), cela signifie que la digestion n'est pas bonne. Il faut en rechercher la cause. Cependant, il faut avoir assez d'énergie vitale pour mettre en mouvement ces déchets et les éliminer.
 
Principaux signes d'une mauvaise digestion :
 
1 - Lenteur digestive qui pourra se manifester par différents signes : douleurs, bal lonnements, reflux acides, baisse d'énergie ou sensation de soif après le repas;
2 - Sensation de faim 3 heures après le repas ;
3 - Langue blanche et haleine fétide ;
4 - Cauchemars nocturnes ;
5 - Parasites intestinaux ;
6 - Perturbation du transit : constipation ou diarrhée.
Pour améliorer la défécation et éviter les hémorroïdes, les genoux doivent être plus hauts que les hanches, donc placez un petit tabouret sous vos pieds (cela peut être le tabouret que l'on achète pour les enfants) et cela facilitera la descente des selles. Des W-C à la turque sont idéaux.
 
LA CONSTIPATION
 
C'est la réduction de la fréquence des selles qui sont dures, souvent évacuées avec difficulté, et déshydratées. La constipation peut entraîner des nausées et la diminution de l'appétit, des douleurs abdominales et des contractions lors de l'évacuation, un teint terreux. Si elle est installée depuis plus de 6 mois, elle est considérée comme chronique. Elle constitue une agression pour la flore intestinale (Microbiote) ce qui provoque une sécrétion d’endotoxine bactérienne et donc une auto-intoxication par production de toxines et risque de prolifération. Elle peut causer des complications comme des maladies diverticulaires ou la formation de fécalomes entraînant crampes et douleurs rectales et obstructions du passage, elle est la première cause d'hemie intestinales qui peuvent en trainer une occlusion intestinale.
Les causes sont diverses comme:
- un ralentissement du passage des selles à travers le colon dû à certaines maladies (manque d'énergie vitale , hypothyroïdies ), des médicaments ou encore une mauvaise digestion, souvent, la sédentarité.
- la déshydratation, surtout chez le nourrisson (changement de lait maternel);
- une alimentation pauvre en fibres ; fibres de bonne qualités.
- certains états psychologiques. Elle est fréquente chez les personnes très âgées qui sont sédentaires.
 
L'OCCLUSION INTESTINALE
 
Une occlusion intestinale est un arrêt complet du passage des matières et des gaz dans un segment de l'intestin. L'occlusion peut avoir une cause mécanique (obstruction, strangulation), fonctionnelle ou mixte. On distingue les occlusions de l'intestin grêle et les occlusions du côlon. Ce sont des affections fréquentes relevant de causes très nombreuses et dont le diagnostic se fait avant tout par la clinique, et de plus en plus par la radiographie «abdomen sans préparation » et la tomodensitométrie.
(Le scanner, aussi appelé tomodensitométrie, est un examen qui donne des images en coupe d'un organe. Il a pour objectif de donner plus de précisions sur les résultats d'une radiographie ou d'une échographie, comme la localisation et l'étendue d'une lésion sur un organe ou un tissu). La constipation est parfois induite par l'obstruction du côlon. L'occlusion peut être provoquée par une tumeur au niveau de la dernière partie du côlon qui bloque l'évacuation des selles.
Les bézoards (collection très compacte de matière partiellement ou non digérée) et les corps étrangers peuvent aussi obstruer l'intestin Dans l'intestin grêle, les adhérences intestinales sont la principale cause d'obstruction mécanique.
 
Symptômes de l'occlusion intestinale: Une occlusion de l'intestin grêle peut en traîner les symptômes suivants :
- des crampes abdominales assez intenses, se produisant à intervalles de 5 à 15 minutes ;
- des nausées ;
- des vomissements ou de la diarrhée ;
- des ballonnements; - une incapacité à aller à la selle ou faire passer des gaz;
- de la fièvre.
Les symptômes d'une occlusion au côlon sont principalement :
- un abdomen gonflé;
- une douleur abdominale, diffuse et modérée ou aiguë et intense, selon la cause de l'obstruction;
- de la constipation durant la crise et possiblement de la constipation intermittente durant les mois précédents.
Complications possibles: Si l'obstruction intestinale n'est pas traitée à temps, elle peut dégénérer et entraîner la mort (nécrose) de la partie de l'intestin qui est bloquée. Une perforation de l'intestin peut s'ensuivre et provoquer une péritonite, menant à des infections graves, voire au décès.
LA DIARRHÉE
 
La diarrhée est le signe d'un problème intestinal dont la cause peut être l'un ou le cumul des mécanismes suivants :
- un manque d'absorption par les intestins du liquide contenu dans les selles ;
- un transit intestinal accéléré, ce qui empêche l'assèchement des matières fé cales;
- un passage anormal d'eau et de sels mi néraux provenant du corps par la paroi des intestins. Dans pareil cas, il faut revoir son hygiène alimentaire et consulter. Elle peut être aussi la manifestation d'un manque de vitamine B3.
Elle est souvent présente dans les maladies intestinales chroniques telles les maladies coeliaques. Attention, la diarrhée peut être d'origine infectieuse, virale, mycosique ou bactérienne. Elle se manifeste par des selles abondantes, liquides et des spasmes, douleurs abdominales. Elle va entraîner une déshydratation qui en est la principale complication, surtout pour le nourrisson. En pareil cas, il est préférable de consulter un médecin.

Mahmoudi Redouane

Naturopathe.

Article recommandé

  • Les parents des enfants AUTISTES réclament le droit à la scolarisation de leurs enfants21 Octobre 2020

  • PROFITANT D’UNE TENSION SUR LE PRODUIT Vente des sachets de lait à des prix différents25 Janvier 2017

  • Astuce en image pour les mamans 08 Décembre 2015

  • Kaizen academy Tizi-Ouzou‎ propose une formation Coaching Family21 Janvier 2017

  • Alger: forte affluence à l’exposition de « la femme au foyer productrice »29 Avril 2018

Commentaires


Laissez un commentaire