Beauté visage § corps

12 huiles végétales à éviter d’appliquer sur le visage

#huile

Riches en actifs et naturelles, les huiles végétales font partie intégrante de la routine beauté de nombreuses femmes. Mais attention : certaines d'entre elles ne sont pas toujours les meilleures alliées de notre visage. Décryptage.

Elles peuvent avoir des effets aussi positifs (voire meilleurs que certains cosmétiques coûteux) sur l’apparence de notre peau. Quoi donc ? Les fameuses huiles végétales, qui prennent de plus en plus de place dans nos salles de bain. Bénéfiques, oui, mais à condition de bien les choisir et de ne pas toutes les appliquer sur le visage. Pourquoi ? Parce que certaines d'entre elles sont comédogènes.

Une huile comédogène : c’est quoi, au juste ?

Une huile comédogène est une huile pouvant obstruer les pores de la peau, et par la même occasion, favoriser l’apparition de comédons. En clair : des points noirs qui peuvent évoluer en boutons d’acné. Tout ce que l’on souhaite épargner à notre peau, pas vrai ? Parmi les plus comédogènes d’entre elles : les huiles riches en acide oléique (qui pénètrent difficilement la peau) et facilement oxydables (sensible à la lumière, l’air et la chaleur). Autrement dit :

Celles dont l’indice de comédogénécité est situé entre 3 à 5 sur 5, telles que :

1/ Le beurre de cacao

2/ L’huile de bourrache

3/ L’huile de chia

4/ L’huile de carotte

5/ L’huile de coco

6/ L’huile de coton

7/ L’huile de lin

8/ L’huile de maïs

9/ L’huile de noyau de pêche

10/ L’huile de palme

11/ L’huile de rose musquée.

Celle dont l’indice de comédogénécité est situé à 5, telle que :

12/ L’huile de germe de blé

Ces 12 huiles trop saturées (avec un un indice de comédogénécité entre 3 à 5 sur 5) peuvent finir par boucher les pores de la peau (notamment en cas de peau grasse à tendance acnéique). S'il vaut mieux éviter de les utiliser sur le visage, elles restent idéales pour le reste du corps grâce à leurs multiples vertus. Pour les autres types de peau, c’est l’utilisation fréquente et répétée de ces huiles plus ou moins comédogènes qui peut, à terme, engendrer des pores obstrués et favoriser l’apparition de comédons.

Huiles végétales : quelles sont celles à privilégier ?

Les huiles (très) peu comédogènes (indice 1 à 2 sur 5) : l’huile d’argousier, l’huile de calendula, l’huile de Carthame, l’huile d’églantier, l’huile de grenade, l’huile de goyave, l’huile d’inca inci, l’huile de marula, l’huile de neem, l’huile de nigelle, l’huile de pépins de fraise et de framboise, l’huile de ricin, l’huile de sésame, l’huile d’abricot, l’huile d’amande douce, l’huile d’argousier, l’huile de aarthame, l’huile de calophylle, l’huile de chaulmogra, l’huile de kukui, l’huile de maracuja, l’huile de macadamia, l’huile de migelle, l’huile d’olive, l’huile d’onagre, l’huile de tamanu ou encore l’huile de soja…

Les huiles pas du tout comédogènes (indice 0 sur 5) : l’huile d’argan, l’huile d’avocat, l’huile de babassu, l’huile de baobab, l’huile de beurre de karité et de mangue, l’huile de bamélia, l’huile de cameline, l’huile de chanvre, l’huile de figue de barbarie, l’huile de jojoba, l’huile de noisette, l’huile de son de riz ou encore l’huile de tournesol.

source : femmeactuelle.fr

Article recommandé

  • Consultation de comptes CCP via Smartphone / Algérie Poste appelle ses usagés à la prudence13 Septembre 2017

  • Salade de pois chiches pour diabétiques20 Septembre 2014

  • Alger : La sûreté nationale vient de mettre la main sur un «tueur en série» qui découpait ses 21 Avril 2014

  • I feel pretty : un film qui va booster votre confiance en vous 11 Juillet 2018

  • Comment attirer plus de femmes dans le secteur des sciences et technologies ?24 Avril 2017

Commentaires


Laissez un commentaire