Société Algérienne § Culture § économie

Un film qui brise le silence de l’exil : « leur Algérie » de Lina Soualem en sortie nationale

#algerie #cinéma

La société de production cinématographique « Makingof Prod » a annoncé la programmation de la projection d’honneur pour la presse du long métrage documentaire « Leur Algérie » de la réalisatrice Lina Soualem, pour le mercredi 8 décembre à partir de 10h, au Cinémathèque d’Alger, en présence du réalisateur, rt ce avant sa sortie nationale.

« Leur Algérie » raconte une histoire personnelle de la réalisatrice : « Après 62 ans de mariage, les grands-parents de Lina, Aïcha et Mabrouk, ont décidé de se séparer. Ensemble ils étaient venus d’Algérie en Auvergne, à Thiers, il y a plus de 60 ans, et côte à côte ils avaient traversé cette vie chaotique d’immigré.e.s. »

Pour Lina, leur séparation est l’occasion de questionner leur long voyage d’exil et leur silence.

Dans un entretien, la réalisatrice a déclaré que l’idée du film avait un rapport avec ses études d’histoire : «  je me suis spécialisée dans l’histoire des sociétés arabes contemporaines, celle des colonisations et des décolonisations. Lorsque j’étais en licence d’histoire à Paris 1, à la Sorbonne, mon professeur d’histoire a organisé un voyage d’étude en Algérie, avec ses étudiants, ce qui était une première en études d’histoires à la Sorbonne et grâce à cela, je suis allée en Algérie pour la première fois, non pas par ma famille mais par mes études. J’avais 21 ans à l’époque, j’étais tellement heureuse de faire ce voyage ».

« A l’époque, même si j’avais une bonne connaissance de l’histoire de l’Algérie, une fois là-bas, j’ai réalisé que je ne connaissais rien de l’histoire de mes grands-parents paternels qui eux étaient Algériens. Je racontais à tout le monde que j’étais une petite-fille d’Algériens, immigrés en France dans les années 50. Je savais de quelle région ils venaient mais je ne connaissais pas le nom de leur village. J’ai alors commencé à ressentir un malaise : comment se fait-il que je ne sache rien de ce qu’ils ont vécu dans cette grande histoire ? Ils ne m’ont rien raconté. Pourquoi ce silence ? » Ajoute la réalisatrice.

Le film a remporté plusieurs prix, dont : le Prix de la Première œuvre en france (Festival du Cinéma Méditerranéen CINEMED 2020), le Prix El Gouna Star – Meilleur documentaire arabe en Egypte.

Par ailleurs, il a remporté les prix FRANCE TV “Des Images et des Elles”, et le Prix du Jury MALMO Arab Film Festival 2021, une Mention spéciale du Jury au Festival International Vues d’Afrique 2021 au Québec, et enfin le Prix du public au Festival de Cinéma Africain de Tarifa 2021 en Espagne.

Lina Soualem est une réalisatrice et comédienne, née et basée à Paris. Après des études d’histoire et de sciences politiques à l’Université de la Sorbonne, Lina a débuté dans le journalisme pour finalement se diriger vers le cinéma, cherchant à combiner ses intérêts pour le cinéma et l’étude des sociétés arabes contemporaines.

Elle a notamment travaillé en tant que programmatrice pour le Festival International de Cinéma des Droits de l’Homme de Buenos Aires en Argentine et le festival Palest’In & Out à Paris. Son premier long métrage documentaire Leur Algérie a été sélectionné en première mondiale à Visions du Réel 2020 et à récemment obtenu le prix du jury étudiant à CINEMED, le prix du meilleur documentaire arabe à El Gouna Film Festival en Egypte et le prix FRANCE TV “Des Images et des Elles” du Festival de Films de Femmes de Créteil.

En tant que comédienne, Lina a joué dans quatre longs-métrages des réalisatrices Hafsia Herzi, Hiam Abbass, Rayhana et Rima Samman. Aujourd’hui, elle développe son second projet de long-métrage documentaire Bye Bye Tibériade et travaille en tant qu’auteur et coordinatrice d’écriture sur des projets de fictions, séries et documentaires.

Source : Radio M

Article recommandé

  • Les groupes "Gnaoua Vibrations" et "Choubbane Gnaoua" animent un concert à Alger04 Octobre 2021

  • Astuce en image : glace crème fraiche nutella 31 Juillet 2017

  • Squat des plages/ Opération coup de poing de la gendarmerie à Aïn Taya30 Juillet 2016

  • Astuce hidjab pour l'été05 Août 2017

  • Le Grand Vide Grenier /Expo-vente Artisanat 3ème Édition12 Mars 2019

Commentaires


Laissez un commentaire