Société Algérienne § Culture § économie

LUMIÈRES - EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE D’ARSLANE BESTAOUI

x

LUMIÈRES - EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE D’ARSLANE BESTAOUI

du jeudi 14 avril à 10h00 au jeudi 05 mai à 15h00à l'Institut français d'Alger (Centre-ville)

“Et cette continuelle obsession de vouloir paraître beau, de devoir être fort, de sembler heureux, de faire riche…

Et cette lourde obligation – qu’on s’impose à soi-même, de redresser le dos ; de sourire à son voisin ; de conserver le décorum…

Mais on a beau tenir, des minutes, des heures, parfois des années, on finit par céder à un moment ou à un autre.

La vie est remplie d’épreuves qui nous plient !

Cela va des remontrances du patron aux réclamations du client. On vacille du froid qui nous scarifie la peau à la canicule qui nous coupe le souffle. L’étau se resserre entre l’ardoise chez l’épicier et la fuite au plafond. On est broyé par les mots qui froissent ou par les silences qui glacent. Et le poids les deuils dont les larmes dessinent des sillons indélébiles sur nos visages.

Alors, sans le vouloir, on lâche prise, dans un soupire, dans une bouffée de cigarette, dans un regard dans le vague ou dans un vague à l’âme. On abandonne notre rôle pour donner un entracte à nos coeurs, un répit. C’est dans ce relâchement que s’exprime le vrai. C’est dans ces instants de doutes ou de gênes que notre enfance ressurgit. C’est dans ces moments de révoltes ou d’euphories que l’essentiel s’exprime. C’est dans ce renoncement que nous devenons enfin humains.

Quand craquellent les masques, surgissent nos Lumières. Vouloir capturer ces moments de Lumières n’a rien d’évident ; Pour en être digne, il faut faire preuve d’humilité et d’abnégation. C’est une vocation qui coûte beaucoup de sacrifices et ne rapporte pas autant de gloire. Une mission qui puise sa force dans les méandres de l'innocence, et qui se nourrit dans la hantise de comprendre les aberrations de la vie.

Ainsi dans une vaine tentative de figer le temps, on capture frénétiquement des instants de fortune avec ce fol espoir d’en saisir enfin l’essence. Espoir souvent déçu mais jamais éteint.”

                                                                                   Fawzi KARA SLIMANE

 

Article recommandé

  • Tuiles aux amandes18 Juillet 2014

  • Carburants, fruits exotiques,électroménager, produits de luxe, ce qui va coûter plus cher en 201721 Septembre 2016

  • Petites bouchées à la carotte et aux amandes11 Octobre 2018

  • Campagne de prévention sur les risques d'asphyxie au monoxyde de carbone 09 Novembre 2021

  • Kherdja a testé pour vous le restaurant Le Tajine31 Mars 2015

Commentaires


Laissez un commentaire