Société Algérienne § Culture § économie

Colza : Cevital achète la totalité de la production

#colza

Alors que les agriculteurs ont commencé la moisson, il y a quelques jours, le problème de dépôt des récoltes de colza s’est pointé. En effet, ils ne savent pas où déposer leurs productions, parce que les Coopératives des céréales et légumes secs (CCLS) n’ont pas eu l’ordre d’ouvrir leurs dépôts aux récoltes du colza.

La première expérience de la culture du colza a été entamée durant la saison 2020/2021, avec l’emblavement de 3000 hectares, et une récolte de plus de 13.000 quintaux. Au cours la saison 2021/2022, la superificie emblavée a été étendue à 13.000 hectares.

« Il y a une contradiction flagrante », selon Nadir Ahcene Djaballah, le président de l’Association professionnelle pour l’orientation et la protection des fellahs (APOPF), cité par le quotidien national El Watan. Et d’expliquer : « D’un côté, la culture du colza est considérée comme un programme soutenu personnellement par le président de la République dans le but de limiter l’importation en devises fortes des oléagineuses pour leur transformation en Algérie. De l’autre, les CCLS, qui ont vendu aux fellahs la semence du colza au début de la saison et loué leurs moissonneuses pour la récolte, n’ont pas eu encore l’accord de la direction générale pour ouvrir les dépôts et recevoir les récoltes du colza. »

« Ce qui représente, selon lui, un risque pour la qualité de la graine en l’absence d’une bonne conservation. Pire, jusqu’à hier, aucune convention avec des transformateurs n’a été signée avec les CCLS. Quel sera, alors, le sort des récoltes du colza cette année, sachant que la superficie emblavée est pratiquement quatre fois plus importante que l’année dernière ». « Après ces blocages administratifs, le colza ne sera certainement pas cultivé, la saison prochaine, par un nombre important d’agriculteurs », a prévenu Nadir Ahcene Djaballah.

Dimanche dernier, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhafid Henni, a assuré que que son département « ne compte pas renoncer à la culture du colza ». Il a assuré les agriculteurs qui se sont lancés dans cette culture qu’il y aura des facilitations en leur faveur. « Nous avons des contrats avec des transformateurs privés. Une solution finale au problème sera trouvée dans les plus brefs délais », a indiqué Abdelhafid Henni qui mise sur une semence nationale de colza.

Cevital s’engage à acheter la totalité de la production de colza

Face aux difficultés rencontrés par les agriculteurs pour commercialiser leurs récoltes de colza cette saison, le groupe Cevital s’est engagé à acheter la totalité de la production estimée à 100.000 quintaux, rapporte ce mercredi Ennahar Online.

Le média a évoqué une réunion qui a lieu en début de la semaine en cours au siège du ministère de l’Agriculture et qui a regroupé des responsables de ce département et trois groupes agro-industriels.

Ont pris part à cette réunion, Issad Rebrab, PDG du groupe privé Cevital, les dirigrants de Agri Food, filiale de Madar Holding, un représentant du groupe spécialisé dans les pâtes alimentaires « SIM », le secrétaire général du ministère de l’Agriculture et le directeur de l’Institut technique des grandes cultures (ITGC).

Selon la même source, le groupe Cevital a pris la décision d’acheter la totalité de la production de colza de cette saison, après que le groupe « SIM » a refusé d’acheter des quantités de colza en raison de pertes financières qu’il a subies l’année dernière, et que Madar a exprimé sa volonté d’en faire commande la saison prochaine.

Le PDG de Cevital, Issad Rebrab a proposé d’acheter les 100.000 quintaux pour 7.500 DA/quintal, rapporte le même média, qui ajoute que les agriculteurs bénéficieront d’une aide de l’Etat de 1 500 DA, portant le prix d’achat à 9.000 DA/quintal, et que le groupe Cevital bénéficiera d’une aide étatique de 500 DA sur chaque quintal acheté pour être transformé.

Selon Ennahar, les Coopératives des céréales et légumes secs (CCLS) devront dès aujourd’hui (mercredi) recevoir les premières quantités de colza pour être stockées en attendant leur transfert vers les unités du groupe Cevital.

algerie-eco.com

Article recommandé

  • Atelier Art & Déco: Relooking de meubles et d’accessoires décoratifs14 Octobre 2019

  • Salon de recrutement : Campus JOB DAYS 05 Octobre 2019

  • Sortie découverte : un printemps à miliana01 Mars 2017

  • Résultats scolaires du 1er trimestre/ La majorité des lycéens n’ont pas eu la moyenne21 Décembre 2015

  • Taboulé à la menthe 16 Mai 2021

Commentaires


Laissez un commentaire