Bien-être § Santé § Maman

Le doomscrolling : quelle est cette habitude qui affecte notre santé mentale ?

doomscroling ; RS; addiction

Pour beaucoup, le premier réflexe en se réveillant n’est pas de boire son café ou de prendre son petit-déjeuner, mais bien de se munir de son portable pour scroller toutes les informations loupées pendant la nuit. Ce phénomène porte un nom : le doomscrolling. Une habitude qui s’avére nocive pour la santé mentale.

Dr Otmane Telba vous fait le point :

Une fois que le réveil sonne, le premier réflexe de milliers de personnes est de s’emparer de leur portable pour rattraper tout le contenu loupé pendant la nuit : Twitter, Facebook, Instagram, TikTok...Les applications sont nombreuses et l’envie est plus que présente de regarder pendant plusieurs minutes ou heures de nombreuses vidéos avant d’attaquer la journée. Pourtant, cette habitude matinale accentue l’anxiété et le stress.
 
Le mot doomscrolling vient de la contraction des termes anglais « doom » qui signifie mort, tragédie et « scrolling » qui désigne le fait de regarder compulsivement des contenus sur notre portable.
 
Lorsque les sujets d’actualité sont particulièrement négatifs ou provoquent des émotions fortes, il peut être très tentant de se tenir au courant de ce qui se passe . On parle alors du syndrome de FOMO: "fear of missing out " qui se traduit par la peur de louper quelque chose. Le problème avec cette envie compulsive d’avoir tout le temps besoin de regarder son téléphone est que cela peut devenir un cercle vicieux pour votre bien-être psychique.
 
Le phénomène du doomscrolling a subi une hausse de 250% en 2021 et 2022 à cause des événements qui se sont déroulés ces derniers temps comme la Covid, la guerre en Ukraine, les crises économiques... Ces nouvelles négatives font désormais irruption dans les moments les plus intimes et les plus doux de nos vies, ceux où l’on se sent d’ordinaire à l’abri, comme dans notre lit à l’heure du réveil.
 
Maid pourquoi agissons-nous comme cela ?
Tout simplement, car nous avons besoin d’être réconfortés face à l’actualité : vérifier et rechercher des informations de manière obsessionnelle est ce que nous appelons un "comportement de sécurité", et il est motivé par le besoin de se rassurer. Le problème est que ce comportement de sécurité qui était censé soulager l’anxiété finit par l’amplifier.
Notre curiosité nous pousse à être constamment connectés, ce qui peut accentuer notre état d’anxiété et qui à force peut avoir un impact sur notre santé mentale à court et à long terme : Lorsque vous entendez ou lisez des nouvelles négatives, votre corps les traite comme une menace et votre corps est inondé de cortisol, l’hormone du stress, ce qui vous rend plus susceptible de subir des sautes d’humeur ou de vous sentir irrité, stressé ou déprimé

 

Pour décrocher, il est d'abord important d'etre conscient de cette habitude nocive, puis il est conseillé de réduire la consommation des resaux sociaux et de faire attention à votre temps d’écran.

 

Dr Otmane Telba 

Médecin Psychiatre

Article recommandé

  • L’huile de douche Nivea Vs huile de douche Ushuaïa, laquelle choisir ?14 Août 2016

  • Coliques du nourrisson : 5 gestes pour les calmer17 Mars 2015

  • CREPES DE COURGETTES25 Juillet 2021

  • GARE ROUTIÈRE ETUSA À LA PLACE DU 1er-MAI D’ALGER Les voyageurs dénoncent un climat d’inséc05 Novembre 2021

  • Journée plage au Petit Paradis d'Azeffoun06 Août 2018

Commentaires


Laissez un commentaire